Social learning : quel potentiel pour une entreprise ?

Le Social learning est une méthode de formation innovante basée sur les interactions entre apprenants. Zoom sur les avantages du social learning et de ses modalités de mise en œuvre dans l'entreprise.
social learning entreprise

Social learning : une méthode d’apprentissage centrée sur les interactions

Le social learning est une méthode d’apprentissage qui utilise une approche diamétralement opposée à l’enseignement traditionnel. Basé sur le partage des connaissances horizontal et la co-construction du savoir entre l’enseignant et les apprenants, il puise son efficacité dans les interactions entre les différents membres d’un groupe d’apprenants.

Contrairement au mode d’apprentissage linéaire classique, le social learning fait la part belle à la transmission horizontale des savoirs afin de créer une interaction dans le groupe et assurer une meilleure assimilation du savoir aux apprenants.

Le social learning gagne à être appliqué dans l’entreprise dans le cadre du développement des compétences des collaborateurs. Parfaire la connaissance des salariés avec des cours collaboratifs et en ligne de préférence, représente une alternative plus efficace à l’apprentissage traditionnel et peut même être plus avantageux sur de nombreux points.

Quels sont les avantages du social learning ?

La mise en œuvre du social learning comme méthode d’apprentissage dans l’entreprise offre les avantages suivants et notamment lorsqu’elle est couplée à l’e-learning :

La possibilité d’inclure un grand nombre de salariés

La question du nombre de salarié pouvant bénéficier de la formation professionnelle est vite réglée dans la mesure où la formation est dématérialisée et donc accessible au plus grand nombre. La contrainte de trouver une salle pouvant accueillir tous les acteurs d’une même unité n’est plus d’actualité.

Les différents outils du social learning permettent d’intégrer le maximum de salariés facilement et sans contraintes : MOOC, Chats, forums, applications mobiles, etc.

Les collaborateurs peuvent apprendre en autonomie, prendre la responsabilité de la formation et s’auto-évaluer. Cette implication positive assure la réussite de la formation, aussi nombreux soient les salariés qui en bénéficient.

social learning en entreprise

VOIR AUSSI : Comment faire un bilan de compétences gratuit en ligne ?

Des coûts maîtrisés

La formation professionnelle est un poste de dépense qui peut être particulièrement élevé dans l’entreprise. La mise en œuvre d’une action de formation engage le plus souvent des coûts liés à l’hébergement, aux frais de déplacement, à l’intervention des experts, etc. Résultat : le budget peut très vite augmenter.

Le social learning couplé au numérique limite ce genre d’inconvénient, car il se déroule entièrement en ligne, de ce fait, l’entreprise peut économiser sur les frais de déplacement et d’hébergement des participants. Cette méthode de formation n’engage en pratique que les frais des modules de formation.

De plus, le fait que les salariés soient à la fois formateurs et apprenants constitue un bon moyen de limiter et même de se passer d’une intervention extérieure lorsque les compétences de certains participants leur permettent d’officier en tant qu’expert dans le cadre de la formation.

Par ailleurs, le retour sur investissement du social learning est aussi considérable comparé à la formation traditionnelle. Une étude du cabinet de recherche et d’analyse américain Brandon Hall Group démontre même un ROI 75 fois plus élevé que les formations traditionnelles.

Une optimisation des performances de l’entreprise

En encourageant les apprenants à collaborer entre eux, le social learning incite aux interactions entre collaborateurs. Cela permet notamment une meilleure intégration des nouvelles recrues dans l’entreprise, qui peuvent ainsi communiquer plus facilement avec les anciennes. Plus vite un nouvel arrivant est intégré, plus il sera efficace pour l’entreprise.

Cette dynamique se retrouve aussi au sein des équipes de travail. La collaboration incite au dialogue et crée une véritable cohésion entre les membres de l’équipe qui deviennent plus efficaces dans l’atteinte des objectifs professionnels.

L’un des nombreux avantages du social learning est qu’il occasionne aussi des opportunités d’apprentissage dans un contexte non formel. Les salariés peuvent se servir de leurs connaissances pour mieux résoudre les problèmes, ils entament de leur propre initiative des recherches et innovent constamment.

Grâce à cette culture de l’apprentissage et de la recherche, les employés montent plus facilement en compétences, ce qui impacte positivement la productivité et la performance de l’entreprise.

Enfin, il faut faire remarquer qu’une entreprise qui encourage la montée en compétences de ses collaborateurs à travers des méthodes innovantes telles que le social learning sera plus attractive aux yeux des candidats à l’emploi. Cet atout peut donc être mis en avant afin de combler les besoins en ressources humaines lors des campagnes de recrutement.

entreprise learning social

VOIR AUSSI : Comment apprendre a bien parler ?

Une formation plus adaptée aux besoins de l’entreprise

En plus d’être plus accessible que la formation en présentiel, le social learning garantit aussi un contenu pédagogique plus adapté aux besoins de l’entreprise. Cela est dû au fait que son contenu est personnalisable et adaptable aux besoins de cette dernière. Ainsi, elle permet la création de modules de formation et d’exercices dans un contexte d’apprentissage qui correspond à la réalité de travail des salariés.

Un taux d’engagement des collaborateurs élevé

La formation en social learning offre l’avantage de mieux stimuler le taux d’engagement des collaborateurs surtout en comparaison à une formation classique.

Les modules de formation en social learning engagent mieux les salariés qui se retrouvent à être à la fois apprenants et formateurs. Leur mise en œuvre invite à un investissement personnel, mais aussi à la collaboration en équipe. En plus d’apprendre des autres, chaque apprenant doit partager ses connaissances et se sent donc plus impliqué dans la réussite de la formation.

Implémenter le social learning dans l’entreprise : les impératifs à respecter

Le social learning est un mode d’apprentissage où la participation des apprenants et l’informel sont de mises. Il est donc important d’instaurer de bonnes pratiques afin de profiter de tous ces avantages dans l’entreprise :

Des moyens de formation adaptés

Il est essentiel que la formation se déroule dans un espace qui permette à l’apprenant d’apprendre en tout lieu et en tout temps. De ce fait, il faudra prévoir des moyens qui garantissent cette accessibilité avec les bons outils.

Les réseaux sociaux par exemple, sont de plus en plus plébiscités dans le cadre du social learning en permettant de créer des groupes, de partager des ressources et d’inciter les échanges de manière générale. Cela peut se faire également à travers un blog d’entreprise auquel les collaborateurs contribueront pour la création du contenu.

Les petites sessions de formation en mode microlearning peuvent aussi être intéressantes, car elles prennent la forme de petits modules auxquels les apprenants peuvent avoir accès pour apprendre. L’apprentissage devient alors plus accessible et mieux assimilable pour le plus grand nombre.

Il y a lieu de noter que certaines méthodes traditionnelles peuvent aussi être mises en œuvre pour instaurer le social learning dans l’entreprise. Les sessions de formation en groupe et les ateliers en présentiel par exemple, optimisent l’engagement des apprenants et stimulent le partage de connaissances ainsi que le travail en équipe.

Des objectifs plus souples

Il est d’usage dans l’entreprise de fixer dès le départ des objectifs spécifiques afin de mesurer l’efficacité d’une formation.

Dans la mesure où le social learning s’appuie beaucoup sur la participation, les échanges informels et le partage de connaissance, il peut être plus ardu de définir des objectifs qualitatifs et quantitatifs. Il y aura donc lieu de les assouplir, mais il n’en demeure pas moins que l’impact positif de cette méthode sur la montée en compétence des salariés sera bien tangible.

formatrice social learning

Animer la communauté

Si l’autonomie est l’une des clés de la réussite du social learning, il demeure essentiel de lui donner un cadre. Pour qu’elles restent productives, les interactions entre apprenants doivent être bien cadrées. C’est pour cela qu’il faut désigner impérativement une ou plusieurs personnes qui se chargeront de l’animation de la communauté selon les principales fonctions de chacun, elles pourront être qualifiées de community manager, tuteurs…

L’encadrement de la formation peut consister à choisir et mettre en place les outils et techniques utiles aux échanges entre les équipes. Le responsable peut aussi être chargé d’organiser les sessions de formation en groupe et dans ce cadre, de modérer les échanges, de les animer et même de les cadrer en cas de besoin.

La tâche de l’animateur consistera également à initier les discussions propices aux échanges et à l’apprentissage des membres, à actualiser les fils de discussion pour remonter les priorités et inciter les échanges constructifs pour que le dispositif de social learning mis en place reste productif et réponde aux besoins d’apprentissage des apprenants.

Du contenu concret

Si les objectifs du social learning ne peuvent être quantifiés aussi précisément que pour la formation traditionnelle, son contenu lui, devra être concret.

L’apprentissage doit répondre efficacement à des besoins et des questionnements des collaborateurs. De ce fait, le contenu doit prendre la forme de tutoriels, modes opératoires, procédures… que chaque apprenant devra pouvoir exploiter dans son travail.

Le social learning laisse peu de place au contenu théorique.

Garantir l’autonomie des apprenants

La réussite de l’apprentissage en mode social learning dépend pour beaucoup de l’apprenant. Celui-ci doit en effet pouvoir se former en toute autonomie grâce au contenu mis à sa disposition, mais aussi aux outils utilisés. C’est d’ailleurs pour cette raison que les solutions numériques sont les plus utilisées, étant donné qu’elles garantissent non seulement une meilleure accessibilité aux ressources, mais aussi une facilitation des échanges grâce à des outils pratiques comme la messagerie instantanée, les plateformes de collaboration d’équipe, les forums, etc.