Se faire former à l’environnement et à la transition écologique : quels intérêts ?

« Choisissez un travail que vous aimez, et vous n’aurez pas à travailler un seul jour de votre vie ». Cette célèbre citation du grand Confucius, fait l’étroit lien entre votre passion et votre choix de métier. Pour un fervent passionné de la sauvegarde de l’environnement par exemple, poursuivre ses études universitaires dans ce domaine n’est qu’une formidable aubaine. Mais concrètement, quel est l’intérêt pour tous de se faire former à l’environnement et à la transition écologique ? Zoom sur la question.

À la découverte de l’Institut Supérieur de l’Environnement (ISE)

Les métiers de l’environnement et de la transition écologique sont en effet très prometteurs et promus aujourd’hui. Le constat est même tel que le nombre d’emplois dans ce secteur a radicalement augmenté cette décennie. Une perspective qui ouvre de nouveaux horizons aux étudiants surtout passionnés d’environnement et de sa sauvegarde. Découvrir l’Institut Supérieur de l’Environnement (ISE), c’est ce que nous vous recommandons pour en savoir plus.

Existant depuis bientôt 30 ans, l’Institut Supérieur de l’Environnement (ISE) fait partie des écoles françaises se consacrant à la transition écologique. L’université forme régulièrement, chaque année, ses étudiants à devenir des cadres de l’environnement pour un diplôme Bac+2 ou Bac+5. L’école est reconnue au niveau national et international pour ses formations ainsi que pour ses enseignants hautement qualifiés et compétents. 

Cette formation dans cette école vous offre également un léger avantage dans votre quête d’emploi. En effet, une formation dans l’Institut Supérieur de l’Environnement (ISE) est un point qui ne passe pas inaperçu dans un CV. C’est une ligne de compétence qui échappe difficilement aux recruteurs attentifs désireux de collaborer avec des responsables d’environnement. De leurs côtés, les entreprises sont dorénavant plus intéressées par les questions d’ordre écologiques et votre candidature se verra mieux positionner. Il s’agit entre autres des questions de gestion de déchets, d’économie d’énergie ou encore de gestion des ressources.

Renforcer ses connaissances dans le domaine

Intégrer une école de l’environnement et de transition écologique permet d’acquérir des connaissances solides sur les diverses thématiques de l’environnement. En effet, les thématiques concernées sont fort nombreuses compte tenu de la grande étendue du thème ‘’environnement’’. On distingue en exemple : l’aménagement du territoire, la gestion des ressources, la prévention des risques environnementaux et bien d’autres encore. 

Toutes ces thématiques sont aussi complexes et complémentaires les unes que les autres et méritent une étude bien approfondie. Il est là tout l’intérêt d’une école de l’environnement qui vous ouvre les portes de connaissances dont vous avez besoin. Aussi, les diplômes de ces instituts sont reconnus à l’international et sont directement tournés vers les métiers de l’environnement. Les diplômés sont directement opérationnels et tournés vers le professionnel.

Apprendre dans un cadre de formation adéquat

Bien évidemment, les écoles de l’environnement ne possèdent pas un effectif conséquent comme les écoles de droit ou de comptabilité. Il est vrai que l’environnement préoccupe moins les étudiants, que l’immense chiffre d’affaires qu’ils peuvent se faire en bourse. Cependant, il est là, tout l’intérêt de ces écoles pour les vrais passionnés. En effet, un nombre réduit d’étudiants suggère un meilleur suivi et une meilleure formation. Les étudiants présents se sentent en communauté et peuvent, de ce fait, s’exprimer librement avec la plus grande des aisances. 

L’apprenant a ainsi l’opportunité de bien échanger avec ses enseignants et de nombreux experts qui sont des professionnels de l’environnement. Les enseignants sont variés allant d’enseignant-chercheur à, chargé de projet intervenant déjà sur le terrain. D’ailleurs, les cours ne sont pas que théoriques. L’occasion donc pour les apprenants de constater les réalités du terrain et d’apprendre en temps réel.

Constituer son propre carnet d’adresses en profitant de ses expériences

En cours ou lors des phases pratiques, les apprenants sont très souvent en contact avec des professionnels du domaine. C’est une caractéristique que nous mentionnons déjà plus haut. L’étudiant a ainsi la possibilité de déjà constituer son réseau professionnel depuis sa formation. Les écoles aident aussi dans ce sens, car elles sont généralement en partenariat avec plusieurs projets ou organisations nationales ou internationales. 

Elles mettent alors facilement leurs apprenants en contact avec les responsables de ces organisations lorsque le besoin se fait sentir. La grande diversité de ces organisations ouvre également de nouvelles perspectives professionnelles aux apprenants. Dans le cadre d’un projet, un stage, une recherche ; dans n’importe quel domaine de l’environnement ; l’apprenant est guidé. Les écoles de formation sur l’environnement sont, sans doute, les écoles les plus complètes qui soient.

Noter cet article