Tout savoir sur l’assurance crédit

L’assurance crédit n’est pas un dispositif imposé par la loi. Il s’impose plutôt tout seul à l’entreprise lorsque ses débiteurs risquent de lui faire défaut. Comment ? La suite dans l’article.

Comment peut-on définir l’assurance crédit ?

Au nombre des contrats d’assurance que peut souscrire une entreprise figure l’assurance crédit. Elle renferme un ensemble de garanties qui permet aux dirigeants de se prémunir des défauts de recouvrement des créances des tiers. Plus simplement, lorsqu’une société enregistre plusieurs impayés, cette assurance protège sa trésorerie et lui permet de candidater à divers financements. Bien qu’il ne s’agisse pas d’une obligation, l’assurance crédit s’est avérée nécessaire pour bon nombre de structures.

C’est un dispositif qui permet à une entreprise de se protéger des risques d’impayés provenant des transactions commerciales à crédit. Elle peut être souscrite par les sociétés de toutes tailles et constitue une garantie contre la défaillance des comptes clients. Ce produit d’assurance contrôle et garantit l’insolvabilité des débiteurs dans le cadre des transactions avec report de paiement et ainsi couvre la société des problèmes commerciaux et politiques sur laquelle elle n’a pas d’emprise.

Par ailleurs, le contrat est aussi une arme redoutable dont disposent les entreprises au moment de souscrire des financements. Grâce à lui, leur solvabilité est avérée. Les banques sont plus enclines à leur octroyer des crédits, ou les responsables d’appel d’offres à sélectionner leur profil. De ce fait, les avantages d’une assurance crédit sont nombreux et font du dispositif un véritable must-have pour les sociétés, peu importe leur taille et leur type.

assurance crédit entreprise

L’assurance crédit est-elle obligatoire ?

En France, de nombreuses assurances sont imposées par la loi. Cette démarche a pour but de protéger l’entrepreneur, ses partenaires et ses biens. Mais ce n’est pas le cas ici. L’assurance crédit, malgré le fait qu’elle protège l’entreprise et sa trésorerie, ne compte pas parmi les dispositifs à mettre obligatoirement en place.

Tout d’abord, elle ne couvre pas un risque considéré comme inévitable dans la pratique d’une activité. Il est vrai que lorsqu’une société accepte de différer les paiements lors des transactions commerciales, elle encourt des risques d’impayés. Mais, une fois encore, c’est dans le cas où elle accepte de commercer à crédit avec ses clients. Cette assurance n’est ainsi en aucun cas systématique, donc obligatoire, quand bien même elle est pratique et s’impose naturellement dans certains domaines.

La loi ne peut obliger une société à souscrire une assurance qui ne lui sera pas utile. Sans oublier que, dans le cas contraire, il existe d’autres stratégies pouvant permettre de limiter le risque de non-recouvrement des créances. Elles sont plus complexes et pas forcément efficaces, mais elles existent. Et si vous vous demandez pourquoi l’assurance crédit semble si intéressante, les bénéfices exposés ci-après devraient vous aider à mieux comprendre.

Quels sont les avantages d’une assurance crédit pour votre entreprise ?

Nous avons dit plus tôt que l’assurance crédit s’impose toute seule aux entreprises, quelles qu’elles soient. Voici pourquoi il est nécessaire de prendre cette assurance :

  • elle limite les potentielles pertes pour l’entreprise, car celles-ci sont partagées entre l’assureur et son assuré. En effet, elle contient des clauses qui stipulent que les risques et les responsabilités sont partagés,
  • elle permet d’augmenter les chances de recouvrement puisqu’il est pris en charge par des professionnels qui disposent des méthodes adéquates pour s’assurer que les clients de l’entreprise payent effectivement leurs dettes,
  • il arrive que les compagnies d’assurance fournissent dans le cadre de ce contrat des informations commerciales qui aident l’entreprise à mieux sélectionner les clients impliqués dans les transactions à crédit, et donc à limiter déjà à son niveau les risques d’impayés. Cela permet aussi de prendre de bonnes décisions en ce qui concerne l’octroi des délais de paiement,
  • le contrat d’assurance à crédit est plus intéressant que d’autres du même type comme l’affacturage. Les assureurs crédit offrent plus de garanties que les factors. Par exemple, pendant qu’un contrat full factoring couvre uniquement les factures enregistrées comme impayées, l’assurance crédit accepte aussi celles qui sont présumées impayées,
  • elle constitue un tremplin pour l’affacturage, car elle facilite sa mise en place. Les factors sont plus enclins à avancer le montant des créances lorsqu’il est couvert,
  • être couvert par une bonne assurance crédit sécurise le portefeuille client de l’entreprise et en fait une entité crédible et solvable aux yeux des banques et des autres organismes de financement,
  • le contrat peut comporter une clause de recouvrement judiciaire ou au contraire amiable pour venir en aide aux entreprises qui remboursent lentement les dettes non assurées et celles assurées,
  • l’entreprise n’est plus dans l’obligation de consacrer une partie de sa trésorerie aux créances douteuses. Elle pourra utiliser cet argent pour d’autres opérations,
  • la couverture de l’assurance crédit peut être affinée pour les entreprises exerçant dans des domaines particuliers comme la publicité, le recrutement ou la construction. Bien entendu, il s’agit d’un système facultatif qui peut être accepté ou non par l’assuré. L’assurance crédit est personnalisable à souhait,
  • le dispositif offre à l’entreprise une stabilité à court, moyen et long terme.

Ainsi, les avantages de l’assurance crédit sont nombreux. Mais surtout, ils constituent des réponses à des problèmes bien précis qui se posent dans certains types d’entreprises. C’est pour cette raison que le dispositif s’impose généralement.

contrat d'assurance

Comment fonctionne cette assurance ?

À présent que son utilité est avérée, il est plus facile d’appréhender son fonctionnement. En vérité, pour savoir comment marche l’assurance crédit, il suffit de se référer aux bénéfices qu’elle procure à l’entreprise.

La garantie des créances

On peut facilement dire que l’aspect le plus important du contrat d’assurance crédit est la garantie de créances commerciales et de créances des clients qu’il fournit aux entreprises. La plupart d’entre elles choisissent cette assurance pour cette raison. Mais ce n’est pas la seule clause que ce contrat comporte.

Une indemnisation pour les entreprises

L’assurance crédit propose aussi d’indemniser les entreprises si certains clients venaient à ne pas honorer leurs engagements de paiement. Conformément à l’accord préalable de garantie qui a été signé, l’entreprise peut recevoir environ 60 à 90 % de la somme impayée. Le pourcentage varie en fonction du contrat (type d’activité, valeur de la prime, évaluation des risques, etc.). Il est déjà arrivé que des entreprises soient indemnisées à hauteur de 95 et même 100 %, mais seulement sous conditions.

Une gestion des impayés

En plus de l’indemnisation, la société d’assurance prend en charge, dans le cadre de l’assurance crédit, la gestion des impayés. Il s’agit de gérer le décaissement de l’indemnité en cas de sinistre et le suivi du contentieux en cas de litige. Évidemment, s’il y a désaccords de quelle que nature que ce soit, par exemple sur les prestations fournies par l’assuré, ou encore le volume des marchandises, etc., la société d’assurance pourrait ne pas être en posture d’effectuer cette gestion.

Une surveillance des débiteurs

En dehors de ces deux services, l’assurance crédit fonctionne aussi comme un pôle de surveillance des clients. L’assureur va surveiller en permanence le débiteur et son activité. S’il relève un changement dans la situation financière ou dans les pratiques de règlement de la dette, l’assureur peut décider de modifier la garantie qu’il attribue à l’entreprise sur les encours du débiteur.

En somme, l’assurance crédit est une option assez intéressante pour les entreprises, notamment celles qui cumulent les risques d’impayés, soit en raison du type d’activité menée, de la taille de l’entreprise, soit du type de clients. Elle comporte de nombreux avantages et aide les entreprises à stabiliser leur trésorerie et leur portefeuille client. Elle n’est pas obligatoire, mais fortement recommandée. Aujourd’hui, de nombreux dirigeants ont eu recours à ce dispositif et témoignent de son efficacité. Le plus important c’est de trouver la meilleure offre, et donc l’assureur qui saura vous proposer un contrat qui vous ressemble. Pour cela, il suffit de vous servir des comparateurs d’assurance disponibles sur internet.

Noter cet article