Comment développer le sport en entreprise ?

Il est difficile de pratiquer du sport en entreprise. Une activité sportive serait pourtant bénéfique pour les employés, tant pour leur santé que pour le renforcement des liens avec leurs collègues.

Les bienfaits du sport ne sont plus un secret pour personne. Malheureusement, submergés par leurs responsabilités professionnelles, les travailleurs ne parviennent pas toujours à pratiquer des activités physiques. Grâce au concept de sport en entreprise, ce problème semble être résolu. Mais comment le mettre en œuvre et le développer ?

Sport en entreprise : origine et avantages

Le sport en entreprise est un concept qui a vu le jour aux États-Unis il y a plusieurs décennies. Dans l’optique de permettre à leurs employés d’optimiser leurs performances au travail, les chefs d’entreprises ont mis en place les conditions favorables à la pratique d’activités sportives.

De nombreux sports pratiqués dans les entreprises américaines

Il n’est donc pas rare de voir dans les entreprises américaines, des salles de sport, des équipements de gym, des stands de tir, et de nombreux autres dispositifs destinés à permettre aux employés de se détendre. Parmi ceux-ci, on retrouve le plus souvent des rings et des accessoires de boxe, des cerceaux de basket, des tables de tennis, des mini-parcours de golf ou encore des volants de badminton.

En dehors des activités sportives, certaines entreprises optent aussi pour des pratiques ludiques ou non qui sont connues pour être bienfaisantes pour le corps et l’esprit. C’est le cas par exemple de baby-foot pour les entreprises, de la médiation, ou encore du yoga qui est à ce jour l’une des activités les plus pratiquées en entreprise. Aux États-Unis, à l’heure de la pause, ou après le travail, nombreux sont les employés qui se rendent dans les espaces spécialement aménagés, pour transpirer, se distraire ou se vider l’esprit.

Le sport, bénéfique pour les salariés

En réalité, il est prouvé, notamment par le Comité national olympique et sportif français (CNOSF), que la pratique d’une activité sportive régulière présente de nombreux avantages non seulement pour les salariés, mais également pour les employeurs.

Concrètement, un travailleur qui entretien fréquemment son corps à travers des exercices physiques réalise près de 7 % d’économie sur ses dépenses de santé annuelles. En éliminant le stress et en réduisant la fréquence des troubles sanitaires, il se concentre davantage sur son travail, et par conséquent est doublement performant. De plus, son espérance de vie est prolongée d’environ 3 ans. De son côté, en investissant dans la mise en place d’un cadre propice à la pratique du sport, le chef d’entreprise obtient un gain d’environ 9 % de productivité des employés concernés. Il est d’ailleurs de bon ton de jouer au baby-foot lors de la pause déjeuner par exemple.

Un développement délicat en France

Malgré les avantages qu’offre le sport en entreprise, ce concept typiquement américain peine à s’ancrer dans la culture entrepreneuriale française. En 2017, près de 87 % des employeurs français reconnaissaient avoir déjà entendu parler des avantages du sport en entreprise. Seulement 18 % des employeurs français ont pourtant instauré ce concept dans leurs entreprises.

Cette situation s’explique par le manque de locaux adaptés, de moyens financiers et humains, et la méconnaissance de la réglementation et des bonnes pratiques. Mais depuis 2017, les choses ont beaucoup évolué. Nombreux sont aujourd’hui les dirigeants qui œuvrent pour l’instauration de la pratique sportive au sein de leurs entreprises. On retrouve par exemple de nombreux baby-foot présents dans les salles de pause afin que les employés se détendent ensemble. Si vous faites partie de ceux qui ne savent toujours pas comment développer le sport dans le cadre professionnel, il existe des moyens assez simples pour y parvenir.

Développer le sport en entreprise : astuces et moyens

Pour instaurer la pratique sportive dans votre entreprise, plusieurs options s’offrent à vous.

La mise à disposition d’un cadre adéquat

Pour permettre à vos employés de s’adonner à la pratique d’activités sportives pendant leur temps libre, vous devez mettre à leur disposition une salle de sport équipée en conséquence. Cela passe par des appareils spécifiques ou par l’installation de jeux comme un flipper ou encore un baby-foot. Ce dernier rappellera même aux employés leur jeunesse où ils jouaient de longues heures dans des bars avec les copains.

L’idéal est que cette salle soit située dans les locaux de l’entreprise, afin que vos salariés puissent s’y rendre facilement à l’heure de pause. Avant de prendre l’initiative de construire une salle de sport au sein de votre entreprise, vous devez effectuer un travail préalable. En effet, l’espace que vous vous apprêtez à aménager doit être suffisamment assez grand pour contenir à la fois les équipements de sport et la grande majorité de vos travailleurs.

Combien de vos employés sont intéressés par l’idée de pratiquer le sport en entreprise ? Quels sont les types d’activités les plus sollicités par ces derniers ? En réalisant une enquête préalable, vous parviendrez à choisir la superficie idéale pour la salle de sport, ainsi que les équipements qu’il faut. Bon nombre de personnes pourraient opter pour la mise en place d’un baby-foot par exemple. Cette démarche vous évite d’investir dans une pièce exagérément grande ou dans des dispositifs qui n’intéresseront pas les personnes ciblées. Par ailleurs, vous pouvez recruter un coach sportif qui accompagnera vos employés, et leur permettra d’être au mieux de leur forme.

L’aménagement du temps de travail

Il est une chose de mettre une salle de sport à la disposition de vos collaborateurs. Mais si ces derniers ne la fréquentent pas, faute de temps, vous auriez fait un gros investissement en vain. Il vous revient donc de les motiver à s’y rendre régulièrement, en leur montrant bien évidemment les bienfaits de la pratique du sport. Un travail de sensibilisation s’impose donc à vous. Mais en dehors de cela, vous devez également penser à aménager les horaires de travail de façon à encourager la fréquentation de la salle de sport.

Vous pouvez par exemple prévoir des séances de sport collectif deux ou trois fois par semaine ou prolonger les heures de pause de 30 minutes. Cela permettra à vos employés de pouvoir déjeuner puis d’effectuer une partie de baby-foot pour s’amuser. Cela permettra de renforcer les liens entre les personnes, de détendre l’atmosphère et ainsi d’améliorer la productivité au travail pour la journée.

sport entreprise

L’organisation d’événements ponctuels

Si vous n’avez pas les moyens financiers et le matériel nécessaire pour construire une salle de sport dans votre entreprise, vous pouvez par contre organiser des événements sportifs occasionnels. Quelle que soit la périodicité, ils seront l’occasion pour le personnel de votre entreprise de se réunir pour pratiquer ensemble des activités sportives.

Pour amener tous vos employés à s’impliquer davantage, vous pouvez rendre ces événements plus solennels en y associant des thématiques ou de nobles causes. Cela pourrait même avoir des effets positifs sur l’image de votre entreprise, et ainsi impacter votre chiffre d’affaires.

Vous pouvez par exemple organiser une course verte au cours de laquelle les participants, en l’occurrence vos employés et éventuellement vos partenaires, planteront des arbres à certains endroits spécifiques. Organiser un tournoi de baby-foot caritatif en vue d’aider les orphelins ou les cancéreux pourrait avoir un impact médiatique positif sur votre entreprise. Il existe une multitude d’événements ponctuels que vous pouvez initier afin d’amener vos collaborateurs à faire du sport, mais également pour améliorer la visibilité de votre société.

Si aucune de ces solutions ne vous intéresse, vous pouvez toutefois encourager à votre manière vos employés qui pratiquent une activité sportive. Le baby-foot est un bon moyen de lancer vos employés sur la voie du sport en entreprise.

Rate this post