L’évolution du marché immobilier français en 2022

L’immobilier et notamment l’immobilier locatif constitue un support de placement financier qui rapporte à long terme. En 2022, le marché de l’immobilier français connait un essor important. De plus, de nombreuses mesures légales optimisent le profit des investisseurs. La Loi Pinel instaure notamment des mesures de défiscalisation qui maximisent les revenus locatifs.

L’évolution des prix de l’immobilier en France en 2022

En règle générale, les biens immobiliers gagnent en valeur au fil des années. Les prix de l’immobilier aussi bien à la vente qu’à la location connaissent une augmentation plus ou moins soutenue, chaque année. Les experts observent, toutefois, une hausse plus contenue des prix de l’immobilier en 2022 en comparaison à l’évolution constatée durant les années précédentes et notamment en 2021. Une augmentation moyenne de 2% est prévue.

Les maisons et les appartements dans l’ancien, situés en périphérie des grandes zones urbaines et en région, présentent une forte attractivité. De plus en plus recherchés, ces types de bien immobilier gagnent, alors, en valeur. Investir dans l’ancien permet, alors, de réaliser des profits importants. Par ailleurs, grâce aux diverses mesures de défiscalisation spécifiques adoptées par le gouvernement français, l’investissement locatif dans les biens immobiliers neufs génèrent aussi un profit important à long terme. La Loi Pinel offre notamment de nombreux avantages aux investisseurs immobiliers.

Le principe du dispositif Pinel

La Loi Pinel est un dispositif intégré à la Loi de finances 2015 imposant une réduction d’impôt sur le revenu dans le cadre d’un investissement locatif. La législation prévoit notamment un allègement fiscal pour tout investissement locatif concernant un bien immobilier dans le neuf, en état de futur achèvement ou d’un bien ancien en état de réhabilitation en vue d’accroitre les performances énergétiques et/ou d’en changer la destination pour en faire une habitation. Le bien doit être mis en location nu, à usage de logement et à titre de résidence principale. La durée minimale du bail est de 6 ans.

La Loi Pinel vise notamment à favoriser l’investissement dans l’immobilier locatif et notamment dans le neuf et à soutenir les projets de construction de logements dans les zones géographiques où la demande de logements est largement supérieure à l’offre. Ainsi, les dispositions s’appliquent exclusivement à des secteurs géographiques bien définis en différents secteurs géographiques. Ainsi, les zones éligibles à la loi Pinel en 2022 sont:

  • la zone A : agglomération de Paris, agglomération de Genève dans la partie française, Côte d’Azur et dans les grandes villes où les prix des logements sont élevés comme Marseille, Lyon, Lille, Montpellier, etc,
  • la zone A bis : Paris et petite couronne,
  • la zone B1 : dans les territoires d’Outre-Mer, dans les agglomérations où les loyers sont élevés comme Nates, Toulouse, Bordeaux, etc.

Par ailleurs, l’accès aux mesures fiscales imposées par la Loi Pinel est aussi soumis à un plafonnement de ressources financières des locataires. La limite de revenu annuel net du foyer fiscale est fixée selon la zone géographique d’implantation du bien immobilier concerné. Sur cette base, des plafonds de loyer Pinel sont également appliqués. 

Pourquoi investir via le dispositif Pinel en 2022 ?

La Loi Pinel impose une réduction d’impôt sur le revenu sur une période de 6 ans (durée minimale du bail), à raison de 2% par an, soit 12% pendant toute la durée du bail. Cette disposition s’applique pour les particuliers qui réalisent un investissement locatif dans le neuf ou en vente à l’état de futur achèvement (VEFA) entre le 1 er septembre 2014 et le 31 décembre 2022. Il est possible de reconduire le bail en deux fois pour une durée respective de 3 ans. Le taux est donc fixé à 2% par an, soit 6% pour 3 ans pour la première reconduction et 1% par an pour un total de 3% pour la seconde prolongation. Après un bail de 12 ans, le taux global est donc de 21%.

Le dispositif Pinel sera toujours en vigueur en 2023. Cependant, la baisse d’impôt sur le revenu sera moins attractive pour les propriétaires de maison ou d’appartements neufs. En effet, le taux de réduction sera de l’ordre de 10,5% pour un bail de 6 ans, 15% pour une durée de location de 9 ans et seulement 17,5 % sur 12 ans. La diminution se soutiendra en 2024 pour passer à 9% pour un bail de 6 ans, 12% pour 9 ans et 14% pour 12 ans de location. Des exceptions s’appliquent, néanmoins, pour les logements établis dans les Quartiers prioritaires de la politique de la ville (QPV). Les propriétaires de logements en location dans ces zones géographiques continueront de bénéficier des taux de base. D’où l’intérêt d’investir dans l’immobilier locatif neuf ou en VEFA via le dispositif Pinel en 2022.

Noter cet article