Référencement naturel : combien de mots pour une rédaction SEO ?

Combien de mots faut-il pour ranker dans google ? Pour être bien référencé, misez sur des contenus de qualité d'une certaine longueur. Voici quelques conseils pour choisir la bonne longueur de rédaction seo !
rédaction seo nombre de mots

Le contenu joue un rôle de premier plan en matière de référencement naturel. S’il est indispensable d’en soigner la qualité, il faut également penser à la quantité de mots idéale pour que le contenu soit bien référencé sur les moteurs de recherche. Découvrez dans cet article toutes nos recommandations pour mettre en place une bonne stratégie seo de contenu.

Quel est le nombre minimal de mots recommandé selon le type de contenu ?

Les exigences des moteurs de recherches en matière de référencement naturel évoluent au fil des années. Si autrefois le nombre idéal de mots pour un contenu texte, pour un article de blog notamment, se chiffrait entre 300 et 500 mots, il faut aujourd’hui plus de 1 000 mots pour être affiché sur la première page des résultats de recherche.

Il est par conséquent vivement recommandé d’utiliser un compteur de mots et de signes lors de la rédaction des contenus pour s’assurer d’atteindre le seuil minimal de nombre de mots pour être bien référencé. Cet outil vous permettra d’avoir accès à plusieurs caractéristiques et statistiques concernant vos textes, notamment :

  • le nombre de caractères présents
  • le nombre de signes
  • la densité
  • le nombre de paragraphes
  • le temps que vous consacrez à vos relectures
  • etc.

Ainsi que vous soyez écrivain, journaliste, enseignant, rédacteur web, consultant SEO, correcteur, traducteur… cet outil peut se révéler très efficace pour vous faire gagner un temps précieux.

Il faut toutefois garder à l’esprit que ce seuil diffère selon qu’il s’agisse d’un article de blog, de fiche produit, de communiqué de presse, de page web ou encore d’un livre blanc.

référencement seo nombre mots

Nombre de mots minimal pour un article de blog

Élément fondamental du marketing de contenu, l’article de blog doit être assez long. Il doit faire au moins 500 mots pour augmenter ses chances d’être bien référencé. En rédigeant plus de 800 mots, vous pourrez y intégrer tous les mots-clés nécessaires et ainsi booster de manière optimale le référencement naturel de votre article.

Il faut savoir qu’actuellement, les 5 premiers articles qui figurent sur la première page de résultats de Google comptent en moyenne 2 000 mots chacun.

Nombre de mots minimal pour une fiche-produit

Très utile sur les sites e-commerce, la fiche-produit doit être la plus courte, mais aussi la plus simple possible. Elle doit être agréable à lire tout en restant informative. Dans l’idéal, elle doit compter au moins 300 mots.

Nombre de mots minimal pour un communiqué de presse

Le référencement naturel est moins important pour ce type de contenu, c’est pourquoi vous pouvez vous permettre de le faire assez court, avec un minimum de 200 mots. Cependant, rien ne vous empêche de rédiger un communiqué de presse plus long.

Nombre de mots minimal pour une page web

Le nombre de mots sur vos pages web, page d’accueil incluse, ne doit pas être négligé. Il est pris en compte par les moteurs de recherche pour le référencement de votre site. Il doit compter au moins 300 mots.

Nombre de mots minimal pour un script vidéo

Tout comme les vidéos à destination marketing, les script vidéo doivent également être courts. Un minimum de 150 à 200 mots est largement acceptable.

Nombre de mots minimal pour un livre blanc

Le livre blanc est un contenu qualitatif qui traite en profondeur d’une question ou d’un sujet. Il doit être vraiment utile pour les lecteurs. Il doit par conséquent être assez long pour bien traiter du sujet. Il peut atteindre plusieurs pages et doit compter au minimum 5 000 mots pour être crédible.

Doit-on intégrer un nombre précis de mots-clés ?

Dans le domaine de la rédaction web, on entend souvent parler de « densité de mots-clés ». Il s’agit du pourcentage de fois où un mot-clé ou une expression-clé apparaît dans un contenu, et ce, par rapport au nombre total de mots.

Contrairement à ce que beaucoup pensent, ce paramètre ne contribue pas à améliorer le référencement naturel d’un contenu sur les moteurs de recherche. Il convient par conséquent de ne pas faire de bourrage, autrement dit de sur-optimisation, et d’éviter l’écriture artificielle qui consiste à intégrer à tout prix un mot-clé, quitte à rendre la lecture moins agréable. De manière générale, la densité optimale de mots-clés oscille entre 2 et 6 %.

Pour que les mots-clés aient un réel impact sur le référencement naturel, ils doivent avant toute chose, être choisis avec soin : les mots-clés dits de « longue traîne » sont à préférer aux mots-clés qui sont déjà trop utilisés. Si la recherche intuitive peut être efficace, le recours à des outils dédiés tels que Google Keyword Planner ou SEMrush est à privilégier pour trouver les bons mots-clés.

Par ailleurs, ils doivent également être bien positionnés dans le contenu. Ils doivent notamment être présents dans :

  • La métadescription : c’est la phrase qui s’affiche sur les pages de résultat des moteurs de recherche. Si elle était autrefois limitée à 140 caractères, elle est aujourd’hui de 230 caractères en moyenne.
  • La balise title : différent du titre de l’article, il s’agit du titre du document HTML. Elle doit être cohérente avec le contenu. Elle compte environ 70 caractères, dans la limite de 500 pixels.
  • L’URL de la page : elle doit être courte et précise pour être plus facile à partager sur les réseaux sociaux.
  • Le titre (H1) et les sous-titres (de H2 à H6): ajoutez des qualificatifs tels que gratuit, meilleur… pour rendre vos titres encore plus efficaces.
  • L’introduction : le mot-clé doit être visible dans les 100 premiers mots du contenu.

Vous pouvez également jouer avec le visuel, c’est-à-dire mettre les mots-clés en gras ou en police de caractère pour permettre aux lecteurs et aux moteurs de recherche de les identifier facilement.

Ne négligez pas la qualité de vos contenus

Pour optimiser votre référencement sur les moteurs de recherche, vous devez, en plus de rédiger un certain nombre de mots, rédiger un contenu de qualité. Et ce, quel que soit le type de contenu. En effet, la longueur ne suffit pas à être bien référencé. Les algorithmes des moteurs de recherche sont aujourd’hui capables de préjuger de la pertinence d’un contenu, mais aussi de celle des mots-clés utilisés.

Veuillez noter également qu’il est important de publier des textes sans fautes car c’est un gage de qualité aussi bien pour google que pour vos lecteurs. Il existe d’excellents correcteurs d’orthographe pour vous aider.

Vous devez par conséquent rédiger un texte qui propose des informations pertinentes et utiles pour les lecteurs. Le contenu ne doit pas seulement être long, il doit répondre à une problématique bien précise et apporter une véritable plus-value aux internautes qui prennent le temps de le lire.