Chaussures de sécurité et de protection : les normes à respecter

Les chaussures de sécurité sont un accessoire obligatoire pour assurer la protection des salariés dans certains métiers. Il existe des normes précises à respecter. Faisons le point à ce sujet !
Chaussures de sécurité et de protection

Les chaussures de sécurité constituent un élément essentiel de la tenue d’un ouvrier sur un chantier, mais aussi de celle d’un cuisinier, du personnel médical… Elles sont conçues spécialement pour protéger les pieds et les chevilles contre les chocs thermiques, chimiques, mécaniques ou encore électriques. Quelles sont les particularités des chaussures de travail et à quelles normes doivent-elles répondre ?

Quelles sont les différentes contraintes à respecter en ce qui concerne les chaussures de sécurité ?

Pour être efficace, les chaussures de sécurité doivent répondre à un certain nombre de normes, selon leur utilisation et les risques présents au niveau de l’environnement de travail concerné (risques mécaniques, thermiques, chimiques, électriques…) :

  • Elles doivent résister au feu et à la chaleur, notamment dans le cadre des métiers de la soudure.
  • Les semelles doivent disposer d’un matériau anti-perforation pour les chaussures de BTP, qui peuvent également présenter des crampons.
  • Le bout des chaussures doit posséder une coquille en métal, en plastique ou en matériau composite afin d’éviter les blessures en cas de chute d’objets lourds.
  • Les semelles doivent être anti-dérapantes, surtout dans le domaine de la restauration avec le gras que l’on trouve en cuisine ou encore dans le domaine médical où l’on trouve souvent des sols mouillés.
  • Elles peuvent protéger les chevilles et les mollets (chaussures de sécurité hautes)
Chaussures de sécurité anti-perforation

Bien choisir ses chaussures de sécurité adaptées à son activité

Tous les métiers sont différents et ne nécessitent pas forcément les mêmes normes en ce qui concerne les chaussures de sécurité. Un ouvrier en BTP devra forcément protéger ses pieds contre les chutes d’objets lourds avec des chaussures de sécurité coquées, contrairement à une infirmière qui ne risque pas la même chose.

Dans tous les cas, l’employeur a le devoir de protéger ses salariés avec des chaussures adaptées, afin de limiter tous les risques de blessures selon le domaine d’activités : chaussures de sécurité basses ou montantes, bottes de sécurité, chaussures de sécurité BTP, sabots médicaux, chaussures de cuisine… Ainsi, tout chef d’entreprise doit obligatoirement veiller à fournir des équipements adaptés à ses salariés afin d’éviter les accidents. Les salariés peuvent ainsi réaliser leurs tâches en toute sérénité. Les risques sont ainsi fortement limités dans le cadre de leurs activités quotidiennes.

Les différentes normes pour les chaussures de protection

Il existe de nombreuses normes, ce qui fait qu’on peut parfois s’y perdre. Toutefois, il ne faut pas les négliger, car elles restent le premier critère dans le choix de vos chaussures de sécurité. Si vous travaillez à l’intérieur, dans un milieu sec, il faudra privilégier les chaussures de sécurité de la norme S1P. Par contre, si vous travaillez à l’extérieur, des chaussures de sécurité de la norme S3 seront nettement plus adaptées.

Le marquage S

Ce marquage est utilisé pour les chaussures de protection de la norme EN ISO 20345. Cette norme certifie que la chaussure est composée d’une coque de protection au bout de la chaussure. Cette coque peut résister à une pression de 200 joules, ce qui représente la chute d’un objet de 20 kilos tombant à la hauteur d’un mètre. Selon cette norme, il existe plusieurs classifications.

La classification SB

Les chaussures de sécurité possèdent un embout protecteur, une résistance anti-glissement, une résistance à l’usure, un arrière qui peut être fermé ou non.

La classification S1

Les chaussures de sécurité possèdent les caractéristiques citées plus haut ainsi qu’une résistance aux hydrocarbures, un arrière fermé, des propriétés antistatiques et une absorption d’énergie au niveau du talon

La classification S1P

Ces chaussures de sécurité sont à utiliser à l’intérieur et dans un milieu sec. Elles possèdent les mêmes caractéristiques que les chaussures de norme S1, mais elles ont en plus une semelle spéciale anti-perforation. Cette norme convient parfaitement aux métiers de la mécanique, de l’industrie et de l’artisanat.

La classification S2

Cette norme propose des chaussures de sécurité possédant les mêmes caractéristiques que la norme S1, mais les chaussures ont en plus une tige hydrofuge, c’est-à-dire qui protège de l’humidité. Ces chaussures conviennent surtout aux métiers de cuisine, l’agroalimentaire et les métiers de logistique.

La classification S3

Ces chaussures ont les mêmes caractéristiques que les chaussures de norme S2, mais en plus, elles sont dotées d’une semelle à crampons et d’une semelle intermédiaire anti-perforation. Ces chaussures de sécurité conviennent à des professionnels qui travaillent dehors et dans des lieux où il y a une forte humidité. On peut les utiliser dans les métiers de l’industrie, ceux de la construction et dans les espaces verts.

La classification S4 (bottes de sécurité)

Les bottes de sécurité norme S4 ont les mêmes caractéristiques que la norme S1 et sont imperméables. Bottes convenant aux environnements humides avec sol plat.

La classification S5

La norme S5 possède les mêmes caractéristiques que la norme S4, mais il y a la présence en plus d’une semelle anti-perforation (pour les sols à risque).

Il existe des bottes de sécurité spécialement conçues pour les agriculteurs, les professionnels travaillant dans l’industrie ou encore dans le BTP. Les bottes de protection constituent une bonne barrière contre le froid, l’humidité, les sols glissants ou boueux et les jets de liquides.

bottes de sécurité btp

Le marquage additionnel

Pour se repérer encore plus facilement il existe d’autres marquages:

  • CI = Isolation au froid
  • P = Semelle anti-perforation
  • FO = Semelle conçue contre les hydrocarbures
  • P = Semelle anti-perforation
  • HI = Isolation à la chaleur
  • A = Antistatique
  • E = Élimination des chocs au niveau du talon
  • WRU = Tige hydrofuge
  • M = Protection du métatarse
  • HRO = Semelle conçue pour protéger de la chaleur jusqu’à 300°C
  • WR = Chaussures imperméables
  • ESD = Chaussures qui éliminent les charges électrostatiques
  • AN = Protection des malléoles
  • CR = Tige qui résiste à la coupure

Comment prendre soin de ses chaussures de sécurité pour les garder le plus longtemps possible ?

Comme toutes les autres chaussures, pour être sûr de les garder longtemps, il faut les nettoyer de manière régulière. Pour la tige de vos chaussures de sécurité, vous pouvez utiliser du détergent, de l’eau et une éponge. N’hésitez pas à utiliser une brosse dans le cas de salissures plus importantes. Vérifiez aussi régulièrement l’état général de vos chaussures, surtout si vous travaillez à l’extérieur dans des conditions météorologiques difficiles. Assurez-vous qu’il n’y ait pas de débris dans les rainures de vos chaussures ou de déchirures au niveau de la tige. Il est conseillé de vérifier l’état des semelles intérieures également. Vous pourrez ainsi conserver des chaussures de sécurité confortables plus longtemps.