Comment créer son entreprise sans apport ni argent ?

Dans certains cas, il est possible et légal de créer une société sans capital et effectuer d'apport personnel. Il est également possible d'obtenir des aides pour financer un projet de création d'entreprise sans apport. Voyons quelles sont les solutions qui s'offrent aux entrepreneurs !
créer son entreprise sans apport

Vous n’avez de fonds disponibles et vous souhaitez néanmoins créer une entreprise sans apport ? Sachez que certains statuts permettent une création d’entreprise sans capital. Par ailleurs, il existe des moyens de financement pour vous aider à vous lancer même si vous n’avez pas d’argent disponible.

La création d’une entreprise est une tâche qui freine beaucoup d’entrepreneurs à cause du capital initial. Pourtant, il existe certaines voies légales pour lancer une société sans financement de départ. Ces moyens exigent quand même parfois que le demandeur satisfasse à certaines conditions assez strictes. Vous trouverez toutes les informations dont vous avez besoin dans ce guide !

Est-il légalement possible de créer une entreprise sans apport ?

Pour créer une entreprise en France, il n’est pas impératif d’apporter un capital de départ. Cette condition est seulement exigée dans le cas de figure où l’on souhaite devenir associé d’une société existante. Dans ce genre de situation, il faudra apporter quelque chose. Ici, ce n’est pas forcément de l’argent qui est exigé, mais une compétence, un savoir-faire ou un carnet d’adresses.

Les statuts juridiques sans apport de capital social

Il est important de préciser que la création d’entreprises sans aucun apport est limitée à certains statuts juridiques de professionnel indépendant. Pour effectuer une telle opération, il faut avoir le statut juridique de :

  • Micro Entreprise (ancien statut auto-entrepreneur),
  • EIRL (Entreprise Individuelle à Responsabilité Limitée),
  • EI (Entreprise Individuelle).

Les statuts juridiques sans capital minimum

Certaines sociétés peuvent être créées sans capital minimum. Dans le cas de ces statuts, il est possible de constituer une structure au capital symbolique d’un euro (1 €) :

  • Société par actions simplifiées unipersonnelles (SASU) ;
  • Entreprise unipersonnelle à responsabilité limitée (EURL) ;
  • Société par actions simplifiées (SAS) ;
  • Société en commandité simple (SCS)
  • Société non collective (SNC) ;
  • Société civile immobilière (SCI) ;
  • Société civile professionnelle (SCP) ;
  • Société civile de moyens (SCM);
  • Société en commandite simple (SCS);
  • Société civile d’exploitation agricole (SCEA);
  • Société coopérative agricole (SCA).

Par contre, la création de sociétés sans capital social initial est impossible pour les sociétés avec un statut juridique de type SARL.

Dans tous les cas, sachez qu’il est recommandé de faire de faire une étude marché avant de vous lancer pour ne pas risquer la faillite !

Comment trouver les fonds pour lancer son entreprise sans argent ?

Il existe de nombreuses options pour lever des fonds pour la création de son entreprise sans apports. Voici un liste non exhaustive de services et solutions disponibles le financement des professionnels porteurs de projets.

Le crowdfunding

C’est une méthode très utilisée depuis le développement d’Internet qui permet de solliciter gratuitement des investisseurs extérieurs. Pour réaliser cette opération, il faut aller sur des plateformes spécialisées. Sur ces sites, des entrepreneurs sont mis en relation avec des personnes désirant financer des projets. Pour réussir à convaincre ces investisseurs, il faudra présenter un projet solide. Pour trouver ces fonds, il est aussi essentiel de bien choisir sa plateforme de crowdfunding. Il est recommandé de se tourner vers une plateforme à succès qui détient une certaine visibilité. Le demandeur doit aussi s’assurer que le site de crowdfunding est en adéquation avec son projet.

La love money

Pour financer un projet, vous pouvez demander de l’aide à vos proches. Ces derniers peuvent donc sortir le chéquier pour vous aider à lancer votre entreprise. Ce concept est connu sous le nom de love money. Tout simplement parce que le processus se base sur la bienveillance et la confiance. En utilisant la love money, il est possible de récolter des financements sous forme de prêt, de don ou d’investissement en capital.

Le prêt d’honneur

Il s’agit ici d’un type de prêt assez particulier. En effet, il est accordé à ceux qui ne peuvent fournir les garanties habituelles demandées par les institutions bancaires. Ces derniers ne peuvent que demander le prêt en se basant sur leur honneur, d’où le nom de ce moyen de financement. L’objectif reste d’aider les entrepreneurs qui ont des idées, mais qui n’ont pas les garanties nécessaires comme l’apport personnel.

Il est important de préciser que le prêt d’honneur est accordé sans intérêt. Néanmoins, pour pouvoir bénéficier de cette facilité, il faudra satisfaire à certaines conditions assez strictes. Le demandeur doit disposer d’un business plan completCe document doit être réaliste et convaincre les décideurs. Il faut également s’engager à rembourser le crédit dans un délai déterminé.

Les microcrédits

Si le créateur d’entreprise ne peut pas accéder au crédit bancaire classique, il peut se tourner vers le micro-crédit ou crédit sans justificatif pour créer son entreprise. L’avantage est les démarches pour accéder à ce type de prêts sont simplifiés et il n’y a pas besoin de détailler son business plan à la banque. Ce sont des prêts qui peuvent être accordés en ligne sous certaines conditions même si vous êtes sans emploi.

L’inconvénient est que le montant des financements accordés par les banques via un micro crédit n’excèdera pas les 10 000 euros. C’est donc une solution envisageable pour des petits projets de création d’entreprise qui ne nécessitent pas un investissement conséquent pour démarrer l’activité.

VOIR AUSSI : Reprise d’entreprise : les étapes pour reprendre une société

Quelles sont les aides pour créer son entreprise sans apport ?

Différentes aides sont mises à la disposition des entrepreneurs par l’État pour leur faciliter la création d’une entreprise sans apport. Grâce à l’ACRE par exemple, il est possible de bénéficier d’une exonération des charges sociales pendant un certain temps. D’autres facilités permettent à un chômeur de récupérer une partie de ses allocations futures de chômage. Il peut ainsi se servir de ces fonds pour lancer sa structure. Les femmes qui désirent lancer leur structure peuvent aussi bénéficier de certaines aides spécifiques.

Quels sont les types d’activités adaptés à une création d’entreprise sans apport ?

Certains secteurs d’activité sont beaucoup plus propices pour le lancement d’une entreprise sans apport que d’autres. En tant qu’entrepreneur, il faut connaître ces domaines pour mettre toutes les chances de son côté. De manière concrète, ceux qui réalisent des activités manuelles auront une certaine facilité à démarrer à partir de rien. Il en est de même pour les personnes dotées d’un sens aigu du relationnel. Ces derniers peuvent se lancer dans l’évènementiel, donner des cours en tant que coach, organiser des visites guidées, etc.

Les personnes détenant une compétence particulière peuvent également facilement se lancer dans l’entrepreneuriat sans un rond. Ils peuvent réaliser diverses tâches comme la traduction de livre, la rédaction de différents articles et autres.

Quels sont les types d’activités qui ne sont pas adaptés à la création d’entreprise sans apport ?

Dans certains domaines, il est beaucoup plus difficile de lancer une entreprise sans apport. Si le démarrage d’une activité nécessite un fonds de commerce, alors il sera compliqué de lancer cette entreprise sans financement. Dans le même temps, si pour démarrer les activités de votre société vous devez louer un endroit, alors il faudra trouver des fonds au départ. La création d’entreprise sans apport n’est pas aussi adaptée aux activités qui nécessitent la constitution d’un stock ou l’achat de matériels.

Quels sont les risques liés à la création d’entreprise sans apport ?

Il est tout à fait possible de créer une entreprise sans apport légalement. Toutefois, il faut savoir que ce genre de procédé comporte certains risques. En effet, une entreprise financée sans apport est peu crédible aux yeux des autres. De nombreux financeurs sont méfiants par rapport à de telles structures. Ils hésitent à investir leur argent, car ils estiment que le fondateur de l’entreprise n’est pas assez impliqué dans l’affaire. Pour ces experts du monde de la finance, l’apport personnel est la preuve de l’implication.

Le manque d’apport constitue également un frein pour le développement d’une entreprise. En effet, une structure qui n’a pas de fonds propre aura du mal à fonctionner pour la simple raison que son fonctionnement se fera avec des flux financiers tendus, ce qui va empêcher l’entreprise de profiter des opportunités à temps. D’un autre côté, le manque de financement peut nuire au développement et même à la survie de la boîte.

Lorsqu’on lance un projet, il est toujours bien d’avoir des investissements pour réaliser certains achats (mobilier, immobilier, site web, etc.). Sans ces frais de départ, une entreprise sera grandement limitée dans le développement de ses activités. Il serait par exemple difficile à une société de lancer une procédure de recrutement sans un certain apport financier.

Vidéo bonus : conseils pour monter son entreprise sans argent (entreprendre sans argent) ?

Dans cet article, nous apportons des réponses aux questions suivantes :

  • Comment financer un projet sans apport ?
  • Comment obtenir des aides pour créer son entreprise ?
  • Comment créer son propre entreprise sans argent ?
  • Comment obtenir un crédit professionnel sans apport ?
  • Comment obtenir un prêt professionnel ?

Nous espérons que les informations de ce guide vous seront utiles. À vous de jouer maintenant !