Encaissement d’un chèque pro : ce que vous devez savoir

L’encaissement d’un chèque pro nécessite que ce moyen de paiement soit bien rédigé, endossé, remis dans le délai et traité avec succès par la banque. Faisons le point sur les règles !

Encaissement d'un chèque pro

Avec la digitalisation des moyens de paiement et des services des banques en général, de moins en moins de personnes font usage de leur chéquier au quotidien. La connaissance des procédures liées à l’usage du chèque reste néanmoins nécessaire pour un professionnel. Il reste toujours un moyen de paiement sûr, utilisé régulièrement pour les sommes importantes. Contrairement au paiement par carte bancaire ou en espèces, le règlement par chèque demande un certain nombre de diligences de la part du bénéficiaire. Nous présentons dans cet article les points importants à connaitre pour encaisser un chèque pro en toute sérénité.

Les points essentiels d’un chèque bien rédigé

À la réception d’un chèque, il est important de vérifier que son émetteur l’a bien rédigé. Le bénéficiaire doit contrôler des points bien précis avant sa présentation du chèque dans son établissement de crédit. Ces points sont les suivants :

  • Il ne doit pas avoir d’espaces vides avant ou après l’inscription de la somme.
  • Le montant du chèque doit être exprimé en chiffres et en lettres. Dans le cas où les deux ne correspondent pas, c’est le montant en lettres qui s’impose.
  • Le nom du bénéficiaire doit être lisible.
  • Le chèque doit être daté et signé

Une fois que tous ces éléments sont vérifiés, vous pouvez aussi demander une pièce d’identité au client pour vous assurer qu’il est bien l’émetteur nommé sur le chèque. Une fois en possession du chèque, vous pouvez chercher à le faire encaisser pour que votre compte soit crédité. En France Métropolitaine, un chèque est valable pendant 1 an et 8 jours, à partir de la date à laquelle le chèque est émis.

Endossement

Pour marquer votre acceptation du paiement avant transmission à la banque, vous devez le signer au dos et accompagner cette signature de votre numéro de compte et de la date à laquelle vous l’avez reçu. Ces mentions au dos du chèque sont souvent désignées par le terme « endossement ». Il est plus exact de parler d’acquit. En effet, on peut endosser uniquement les chèques non barrés, qui circulent de moins en moins. L’endossement d’un chèque non barré renvoie à la transmission de sa propriété.  Par contre, les mentions sur le chèque acquitté s’adressent à la banque du bénéficiaire.

endossement chèque professionnel

VOIR AUSSI : Terminal de paiement électronique mobile : une solution d’optimisation des encaissements

La remise et le délai de traitement

La remise

Après avoir acquitté ou endossé votre chèque, vous devez le remettre à votre banquier, afin que celui-ci procède à son traitement. Généralement, il est nécessaire d’accompagner le chèque d’un bordereau de remise de chèque que vous remplissez à votre agence. Pour accélérer le processus, certaines banques permettent d’initier des remises de chèque via votre téléphone ; soit en remplissant votre bordereau sur une plateforme en ligne, soit en scannant votre chèque avec une application sur votre téléphone.

Étant donné que le chèque doit toujours être physiquement déposé chez le banquier, ces 2 options pour la remise sont toujours suivies d’un courrier adressé à la banque et contenant le chèque à encaisser. Enfin, certaines banques donnent la possibilité à leurs clients de déposer les chèques à travers les guichets automatiques.

Le délai de traitement du chèque

Le délai de traitement du chèque concerne la période qui va de la présentation du chèque à votre banque jusqu’au moment où votre compte est effectivement crédité de la somme mentionnée sur le chèque. Il ne prend donc pas en compte le temps entre l’émission du chèque, sa remise au bénéficiaire et le dépôt du chèque chez le banquier. Ce traitement du chèque consiste pour la banque à s’assurer de la qualité du chèque. Cela d’abord par ses propres vérifications, ensuite en l’adressant à la banque émettrice pour compensation, qui est l’opération par laquelle le compte de l’émetteur du chèque est débité pour créditer celui du bénéficiaire. Si la compensation se fait sans problèmes, le compte du bénéficiaire est crédité.

Les diligences prises par les banques dans le cadre de l’encaissement du chèque professionnel sont des mesures de sécurité qui visent à lutter contre la fraude bancaire. Le délai de traitement du chèque peut aller de 48 h à une voire deux semaines en fonction des banques et de la nature de l’opération.

En tant que moyen de paiement, les chèques se distinguent par la longueur de la procédure qui permet le transfert de l’argent de l’émetteur au bénéficiaire. Mais c’est un moyen fiable, sécurisé et peu couteux de payer (ou être payé). Il faut noter que l’opération d’encaissement du chèque peut ne pas aboutir, notamment si le titulaire du compte à débiter fait opposition, ou alors si la provision est insuffisante.

En vidéo : Comment remettre à l’encaissement un chèque ?

Noter cet article