Qu’est-ce que le management ? Définition et conseils pour réussir

Le management est capital pour toute entreprise et ses enjeux sont nombreux, surtout dans cette ère où règne une concurrence rude. Voici tout ce qu’il faut savoir sur le management.
management

Le management est une tâche incontournable pour toute entreprise, quelle que soit sa taille ou sa forme juridique. Cette tâche est exercée par un manager ou un dirigeant de l’entreprise, lesquels doivent prendre des décisions importantes concernant les collaborateurs, le fonctionnement de l’entreprise et l’atteinte des objectifs de cette dernière. Mais qu’est-ce que le management au juste ? Quelles sont ses fonctions ? Comment réussir son management ? Faisons le point.

Qu’est-ce que le management ? Définition

Le management est l’ensemble des techniques et méthodes mobilisées dans le but de bien gérer une structure et atteindre les objectifs de cette dernière. C’est l’art de bien diriger les hommes, de prendre des décisions relatives au travail et aux relations entre ces hommes (précisément les collaborateurs) et relatives au fonctionnement au fonctionnement de l’entreprise, cela dans le but d’atteindre les objectifs de cette dernière.

manager

Le management s’appréhende également comme un ensemble de techniques et de méthodes de gestion, planification, organisation, direction et contrôle implémentées dans une société.

Le but est d’accroître la productivité dans une entreprise ou d’atteindre les objectifs de cette dernière. Il peut également s’agir de la productivité ou des objectifs d’une équipe seulement au sein de l’entreprise. Le management débute le plus souvent dès le recrutement du nouvel employé. C’est un élément important dans le travail que celui-ci effectuera au sein de l’organisation.

VOIR AUSSI : Comité de direction : 6 conseils pour organiser un CoDir efficace

Quels sont les types ou styles de management ?

Le psychologue américain spécialiste en mesure des attitudes, Rensis Likert, a défini 4 grands styles de management vers les années 60. Ces styles de management sont établis en fonction de leurs caractéristiques opérationnelles et de la direction aux collaborateurs.

Le management directif

Encore appelé management autoritaire, ce style de management est beaucoup répandu dans la fonction publique. Ici, le manager a plus de pouvoir. Sa mission principale est d’organiser et structurer les relations de travail. Il dirige ses troupes strictement, tout en dictant ses règles pour atteindre des objectifs précis. Le respect de la hiérarchie est très important ici. Les collaborateurs du manager n’ont pas de mot à dire, ils doivent simplement se contenter d’obéir aux ordres de leur chef et à se mettre au service de ce dernier. On note une prise de décision accélérée avec une productivité et efficacité accrue.

Le management persuasif

Ce style de management est axé sur une implication forte du manager dans la prise de décision, en gardant le côté relationnel ou humain. Le cadre mobilise ses collaborateurs et est plus ouvert à l’écoute de ceux-ci. Ainsi, les collaborateurs s’impliquent davantage dans la vie de l’entreprise, puisque leurs avis sont pris au sérieux / en compte, même si c’est le supérieur hiérarchique qui détient la décision finale. Il est moins autoritaire comparé au style directif. Néanmoins, il reste relativement fermé. Le manager argumente, parle beaucoup, essaye d’influencer plutôt qu’imposer, et donne de multiples explications.

Le management délégatif

Parfois appelé management consultatif, ce type de management donne la possibilité aux salariés de donner leur avis. Ces derniers sont fortement impliqués dans la prise de décision ainsi que dans la vie de l’organisation. Il est peu relationnel et faiblement organisationnel. Le manager délègue, responsabilise, évalue et valorise tous ses collaborateurs, tout en sollicitant au maximum leurs compétences.

Le management participatif

Le style participatif est le plus humain et le plus ouvert de ces types de management. Les collaborateurs s’impliquent largement dans la vie de l’organisation et dans la prise de décision. Son souci est de développer une ambiance vraiment conviviale au sein de l’équipe / l’entreprise. Le manager demande des suggestions et des idées venant des collègues et en tient compte. Il écoute attentivement, analyse et conseille ses équipes. Ici, la performance et la bienveillance sont de mise.

team management équipe

VOIR AUSSI : Plateforme collaborative d’entreprise : top 10 outils de travail collaboratif

Quels sont les niveaux de management ?

On distingue généralement 3 niveaux de management dans les entreprises ou organisations.

Le top management 

Le top management assure la responsabilité globale de l’organisation ainsi que son développement stratégique. Les managers ici formulent des objectifs et prennent des décisions fondamentales qui visent à atteindre les objectifs stratégiques d’un projet, de l’équipe ou de la boîte.

Le management intermédiaire

Ici, les salariés intermédiaires définissent des objectifs, sous la supervision des cadres supérieurs. Ces salariés mettent tout en œuvre pour atteindre ces objectifs et rendent compte de leur progrès aux supérieurs.  

Management de premier niveau

Ici, les activités des employés sont coordonnées par le supérieur hiérarchique. Ce dernier s’assure de la qualité et de l’efficacité du processus d’exécution.

top management

Quelles sont les fonctions du management ?

Les pratiques ou fonctions du management sont nombreuses lorsqu’il faut les détailler ; voici tout de même les principales d’entre elles :

Organiser et coordonner le travail

Un bon manager doit savoir organiser parfaitement le travail de ses collaborateurs et coordonner les actions pour l’atteinte des objectifs fixés.

Piloter l’organisation du travail

Le pilotage de l’organisation ici consiste pour le manager de fixer des objectifs cohérents et à mettre une stratégie en place. Il va donc communiquer les objectifs collectifs de façon collective et les objectifs individuels de façon individuelle.

Déléguer et répartir les tâches

Un manager ne peut pas tout faire seul. Pour cela, il doit déléguer les tâches aux membres de son équipe qui ont la capacité de les exécuter rapidement. De cette façon, les salariés ont plus confiance en leurs aptitudes.

Mobiliser et animer les équipes

Pour bien gérer des organisations, il faut avoir la capacité de mobiliser tous les collaborateurs pour pouvoir atteindre les objectifs communs. Pour cela, il faut mettre en place un système d’évaluation, des actions de formation, des outils de motivation des salariés et de conduite du changement si nécessaire. La cohésion d’équipe est aussi essentielle pour une meilleure productivité.

Prendre les décisions et diriger

Diriger une entreprise consiste à prendre des décisions nécessaires pour la réalisation des objectifs.

Effectuer un contrôle régulier

Le manager doit s’assurer régulièrement que les objectifs individuels et collectifs ont été atteints. Sinon, il doit étudier par la suite les décisions à prendre ou les actions correctives ou individuelles à implémenter pour améliorer les résultats.

fonctions et rôles du manager

Quel est le rôle du manager ?

Le manager a pour rôle principal de faire le lien entre les employés de l’entreprise et les instances dirigeantes. Il est chargé de guider l’entreprise ou son équipe vers l’atteinte des objectifs fixés. Il veille toujours à ce qu’il y ait une cohérence d’ensemble dans toutes les activités qu’il entreprend. Il analyse soigneusement la situation de son équipe / entreprise dans toutes les dimensions.

Quels sont les outils du management ?

Pour bien manager les équipes, le manager a besoin de ses connaissances et compétences managériales, mais aussi d’outils spécifiquement (ou non) conçus pour sa tâche. Ces outils sont les suivants (entre de nombreux autres) :

  • Les outils de gestion, à l’exemple de Gusto et Zenefits : ces derniers sont des applications qui permettent d’enregistrer les informations concernant la situation professionnelle des membres de l’équipe de façon générale.
  • La roue de Deming : elle est utilisée en vue d’une amélioration continue du produit. Elle s’est adaptée à la gestion des projets et à l’univers des Startups. Elle se déroule généralement en 4 étapes : P pour Plan ou planifier, D pour Do ou agir, C pour Check ou vérifier et A pour Adjust ou corriger.
  • Les outils de partage des fichiers, à l’exemple de OneDrive, Google Drive ou Dropbox. :  comme leur catégorisation l’indique, ils permettent de partager l’accès de certains fichiers à tous ou certains membres de l’équipe, sans avoir besoin d’envoyer ces fichiers aux personnes concernées.
  • La pyramide de Maslow : elle est utilisée pour hiérarchiser les besoins des employés (besoins d’estime, d’appartenance, physiologiques, d’accomplissement de soi et de sécurité). Il faut ensuite voir comment exploiter cette hiérarchisation dans le but d’accroître la productivité ou de faciliter l’atteinte des objectifs.
  • Le Product Information Management (PIM) : il s’agit d’un type de logiciel utilisé pour la gestion de toutes les données et la diffusion des informations sur les produits.
outils de management

VOIR AUSSI : Piloter son entreprise : top 10 outils et logiciels de pilotage PME

Qu’est-ce que le management de connaissances ou knowledge management ?

Le management des connaissances ou knowledge management est une technique / méthode qui permet de valoriser, entretenir, utiliser et développer les connaissances des collaborateurs. Opérer le knowledge management c’est reconnaître la capacité des membres de l’équipe à développer de nouvelles compétences et connaissances sur leur lieu de travail.

Les clés de réussite du knowledge management reposent sur l’analyse des compétences et des connaissances, et sur la mise sur pied des formations, stages, rencontres, entretiens pour développer davantage les connaissances diverses des salariés. Il se focalise donc sur les salariés, comme le management de la relation client se focalise sur les clients (ou la relation entreprise-clients).

Management : quelques conseils pour réussir

  1. Savoir prendre les décisions pour atteindre les objectifs;
  2. Apprendre à déléguer ;
  3. Rester à l’écoute de ses collaborateurs ;
  4. Maîtriser sa communication ;
  5. Mobiliser les hommes.

Leadership : quelle importance en management ?

Le leadership est la capacité à motiver et à influencer son équipe. Il joue un rôle important dans le règlement des conflits et aussi dans la prise de décision. Il encourage la convergence des idées pour la durabilité de l’entreprise. Le leader se doit d’être attentif, dynamique et toujours à l’écoute de son équipe, pour développer les compétences de chacun. Le leadership est d’une importance capitale en management. Il facilite considérablement l’atteinte de l’objectif fixé.  

Quelle différence entre management et leadership ?

Le management est une compétence technique qui inclut l’ensemble des ressources matérielles et techniques utilisées dans le but d’atteindre des objectifs. Il permet d’être toujours à la quête de la perfection et de l’amélioration.

Le terme leadership quant à lui renvoie à une compétence comportementale axée sur une autorité naturelle (de la part du leader). Les leaders sont capables de montrer l’exemple à suivre, contrairement au manager qui assoit plutôt son autorité.

Quelle différence entre gestion et management ?

Il s’agit là de deux termes similaires et complémentaires qui se préoccupent toujours de la performance de l’entreprise. Cependant, il existe des petites différences dans les techniques de mise en place des objectifs à atteindre.

Le management s’intéresse particulièrement aux équipes et à leurs actions. Ici, l’humain est au centre des préoccupations du manager.

La gestion par contre vise la meilleure combinaison entre l’atteinte des objectifs et l’intérêt financier. Le gestionnaire met l’accent principalement sur les chiffres.

En définitive, le management est un élément incontournable pour l’épanouissement de toute entreprise. Il permet de diriger convenablement les équipes pour l’atteinte des objectifs, dans des styles et fonctions différents et avec divers outils.

Noter cet article