4 stratégies “web to store” à appliquer pendant le confinement

Certains commerces de proximité jugés comme "non essentiels" sont encore contraints de fermer pendant le reconfinement. Voyons comment le digital peut cependant les aider à conserver une activité.
web to store confinement covid-19

Alors que les conditions du reconfinement présentées par le Gouvernement ont plongé les Français dans la stupeur, la colère gronde du côté des commerces, mais aussi des consommateurs. En effet, l’ambiguïté sur les produits dits « non essentiels » crée la polémique quant à la légitimité de l’interdiction. Face à la virulence de la pandémie et à des contaminations apparemment en nette progression, certains professionnels se voient donc dans l’obligation de trouver des solutions web to store efficaces pour sauver leur activité et ne pas se retrouver obligé de mettre la clef sous la porte.

Le digital qui aujourd’hui a envahi notre quotidien semble désormais être la solution pour les petits commerces, afin de conserver le lien avec leurs clients, mais aussi assurer la continuité des ventes. Nous vous proposons donc dans cet article 4 solutions de web to store à mettre en pratique durant ce reconfinement pour poursuivre vos activités.

Voici donc des techniques qui permettent de conserver une activité commerciale tout en respectant la distanciation sociale nécessaire pour endiguer la pandiémie COVID-19 !

Le click and collect

Les habitudes d’achat des consommateurs ont grandement évoluées au fil des années. En effet, d’après un sondage IFOP datant de 2019, les ventes en ligne sont parvenues à dépasser les 100 millions d’euros. La plupart des acheteurs sollicitent internet pour consommer et la majeure partie le fait depuis un terminal mobile. La situation exceptionnelle causée par la pandémie de coronavirus a renforcé cette tendance du fait de la limitation des déplacements et de la fermeture de certains commerces.

click and collect

Le click and collect, comme son nom l’indique, consiste pour l’internaute à se renseigner sur un produit à partir du site marchand du commerçant, à passer sa commande et à se rendre directement dans la boutique physique pour récupérer son achat. Cette solution permet de faciliter les interactions entre vendeurs et acheteurs en réduisant les délais de livraison, mais aussi éviter les attroupements en magasins. Le commerçant prépare en amont le colis du client et le tient à sa disposition après un paiement en ligne ou lors de la récupération en magasin.

Pour plus d’informations sur la mise en place du click and collect, consultez : https://www.wizishop.fr/blog/click-and-collect

Le drive

Si le principe est entré dans les habitudes avec les grandes enseignes, le drive est aussi une solution envisageable pour les petits commerces. Elle nécessite une bonne organisation en parallèle afin que les commandes soient préparées avec soin et que le client puisse récupérer directement depuis son véhicule l’intégralité de son colis. À partir de la boutique en ligne du vendeur, l’acheteur effectue ses courses de la même manière que s’il arpentait les rayons d’un supermarché ou qu’il était en face d’un producteur.

drive

L’interface du commerçant permet de sélectionner divers produits, de valider les quantités, mais aussi de préciser le jour et l’heure à laquelle il se déplacera pour récupérer sa commande. Une fois sur place, le client s’identifie et son colis lui est directement délivré. Une solution qui permet d’effectuer des achats en toute sérénité pour le client, mais permet aussi au commerçant de ne pas perdre une clientèle dans l’incapacité de se rendre dans sa boutique.

À ne pas confondre avec le Drive-to-Store qui est une technique marketing visant à amener le client dans le magasin pour qu’il achète. Une technique efficace mais peu compatible avec les restrictions sanitaires et donc à réserver pour des jours meilleurs…

Le service client 2.0

Alors qu’à la fin du premier confinement de nombreux internautes confiaient avoir vécu de mauvaises expériences d’achat, le service client revêt plus que jamais son importance en cette période de crise sanitaire. L’assistance du client tout au long du processus d’achat et après constitue un levier important pour fidéliser le client. De nombreux sites e-commerce proposent ainsi des fenêtres de chat en ligne pour accompagner l’internaute dans ses choix et le guider pour valider ses achats selon ses besoins.

service client live chat

Si certaines marques proposent d’aller plus loin en offrant carrément la possibilité de concevoir sa cuisine, choisir son cadre de lunettes ou encore de tester son véhicule avant de le récupérer chez le concessionnaire, il n’en demeure pas moins que le service client est encore le meilleur moyen de conserver un contact privilégié avec ses clients.

La digitalisation de la boutique physique

En plus d’être pratique et de pouvoir visualiser ses achats à la réception, la digitalisation de la boutique physique est un procédé que l’on pourrait presque qualifier de ludique. En effet, dans le confort de son domicile, le client parcourt votre boutique en ligne et effectue ses achats de la manière la plus personnalisée possible comme s’il était physiquement présent dans votre magasin. Cette méthode de web to store est d’autant plus efficace qu’elle offre au client la latitude de créer sa commande et de la personnaliser à l’infini.

digitalisation commerce physique

C’est par exemple le cas avec certains restaurants comme des pizzérias qui donnent la possibilité au client de concevoir sa propre pizza. Elles mettent à leur disposition tout un assortiment de garnitures pour faire des mélanges sur-mesure. C’est aussi le cas des boutiques qui vendent des sandwichs, des desserts ou encore des salades avec des toppings tous aussi originaux les uns que les autres. La commande est ensuite livrée à domicile ou préparée en boutique pour être récupérée par le client selon sa préférence.