Pourquoi investir dans les ETF (Trackers) ?

Investir dans les ETF présente de nombreux avantages et séduit de plus en plus de Français. Découvrez ce qu’est un ETF, comment il fonctionne et pourquoi y investir.
investir ETF

Le succès des ETF auprès des investisseurs professionnels / institutionnels et particuliers est fulgurant depuis ces dernières années. Selon l’AMF (Autorité des Marchés Financiers), entre 2018 et 2020, il y a eu une hausse de 63 % du nombre d’investisseurs individuels ou particuliers en ETF.

Quoi qu’il en soit, l’investissement dans les ETF attire de plus en plus de Français. Heureusement, nous savons pourquoi. Avant de découvrir pourquoi investir dans les ETF, il est important de comprendre ce qu’est un ETF et comment il fonctionne. Allons-y.

Qu’est-ce qu’un ETF ? Définition

Le terme ETF est le sigle de « Exchange Traded Fund », traduit en français par « fonds négociable en Bourse ».

Un ETF est donc un fonds d’investissement coté en bourse. Il suit les variations à la hausse ou à la baisse d’un indice boursier et cherche à générer un rendement similaire. À la différence d’un fonds de placement actif, il ne nécessite pas d’intervention de la part du gestionnaire. Il se contente de reproduire les performances de l’indice boursier qu’il suit (c’est un fonds indiciel). C’est d’ailleurs la raison pour laquelle il est aussi appelé tracker.

C’est ainsi que l’ETF CAC 40 par exemple suit fidèlement les performances de l’indice CAC 40 GR, ou que l’ETF Dow Jones reproduit l’évolution de l’indice action industrielle des USA, le Dow Jones.

ETF signifie "Exchange Traded Fund"
ETF signifie « Exchange Traded Fund »

L’ETF présente des similitudes avec une action. Par exemple, il est possible d’acheter et de revendre des parts comme s’il s’agissait d’une action ; ou encore, à l’instar d’une action, il est négocié sur des marchés financiers (Euronext, Nasdaq, NYSE, etc.). Une différence est toutefois à noter. Dans le fonds d’investissement classique, la valeur des parts se détermine une fois par jour. Par contre, dans le fonds ETF, cette valeur est connue en temps réel.

Les ETF sont soumis à diverses réglementations. On peut évoquer entre autres la réglementation sur les ETF libellés UCITS (Undertakings for Collective Investment in Transferable Securities).

ETF : caractéristiques et fonctionnement

Découvrons maintenant les principales caractéristiques et le fonctionnement des ETF, des éléments qui peuvent déjà justifier le choix d’investir (ou non) dans ces ETF.

La société responsable du fonds ETF

La société qui gère l’ETF dans son ensemble prend les décisions d’arbitrage en restant dans la logique des fonds indiciels, c’est-à-dire de manière à reproduire les performances de l’indice de référence. Il est possible de trouver sur un marché boursier des fonds indiciels similaires, qui reproduisent la performance d’un même indice et offrent une même performance, mais appartenant à des sociétés de gestion différentes.

Voici quelques entreprises de gestion de fonds d’ETF : Lyxor, Amundi, Ishares (Blackrock), Vanguard, et bien d’autres.

La gestion des dividendes et des intérêts dans un ETF

Les ETF disposent des actions et des obligations. Les actions produisent les dividendes et les obligations quant à elles versent les intérêts. Lorsque vous investissez dans un ETF, une partie des dividendes et des intérêts vous sont versés proportionnellement au nombre d’actions et d’obligations que vous possédez.

Deux options de gestion de ces dividendes et intérêts sont possibles : soit l’ETF les réinvestit, soit il les redistribue.

  • Réinvestissement : les dividendes et les intérêts résultant de l’investissement dans les actions et obligations sont réinvestis sur le marché boursier, ce qui augmente bien évidemment la valeur du fonds. On parle alors d’ETF capitalisant.
  • Redistribution : la somme de ces dividendes et intérêts est versée directement dans le compte de l’investisseur à des périodes bien définies. On parle d’ETF distribuant.

Le procédé de reproduction de l’indice boursier

La reproduction d’un indice boursier peut suivre plusieurs procédés. La société de gestion d’un ETF peut faire une reproduction physique, une reproduction partielle ou une reproduction synthétique.

  • La reproduction physique : l’ETF investit dans tous les titres constituant l’indice boursier qu’il suit à des valeurs similaires et s’évertue à maintenir un portefeuille identique à cet indice de référence.
  • La reproduction partielle : avec la reproduction partielle, l’ETF n’achète que les actifs les plus performants  de l’indice de référence.
  • La reproduction synthétique : cette réplication consiste en un montage financier assujetti à un contrat d’échange à terme de type SWAP. Ce contrat s’engage à payer le montant des écarts négatifs de performance entre l’ETF et l’indice de référence. Dans le cas contraire ( l’écart positif), c’est l’ETF qui règle la différence.

Les ETF spéculatifs

Tous les ETF ne sont pas trackers ; c’est-à-dire que tous ne reproduisent pas fidèlement les performances d’un indice de référence. Il y en a qui sont plus spéculatifs, on les qualifie aussi d’ETF alternatif. Ils peuvent être à effet inverse ou à effet de levier.

  • ETF à effet de levier : il multiplie la performance négative ou positive de l’indice de base. Cet ETF est spéculatif, puisque l’effet de levier n’est observable qu’au cours d’une même journée. Pour appliquer l’effet de levier, l’entreprise gérante doit utiliser des procédés plus coûteux, car cet effet génère des frais additionnels qui affectent la performance sur le long terme.
  • ETF inverse : ils sont également spéculatifs. Encore appelés bear ETF, ils permettent de miser sur la baisse des marchés.

Les raisons d’investir dans les ETF

Investir dans les ETF ou trackers possède de nombreux avantages. Voici pourquoi il est intéressant d’investir dans les ETF.

etf trading bourse finance

Risques limités

Les trackers sont des produits d’investissement qui présentent moins de risques. En effet, ils sont constitués de plusieurs actions et/ou obligations, ce qui réduit bien évidemment l’exposition du fonds investi à des risques particuliers. En d’autres termes, si une action voit son cours chuter, l’investisseur en ETF sera impacté dans une moindre mesure contrairement au détenteur de cette action unique.

Simplicité et rapidité

Avec les ETF, pas besoin d’être un professionnel ou de décoder les bilans financiers pour investir en bourse. Grâce aux trackers, l’investisseur amateur peut investir d’un coup dans un indice boursier sans toutefois acheter de tonnes de titres. Par exemple, un ETF CAC 40 permettra de miser sur 40 grandes entreprises de France en une seule transaction et en quelques clics. Il peut en plus effectuer des négociations à tout moment de la journée.

Accessibilité

Avec plus ou moins 10 euros, il est possible d’entrer en possession d’un fonds ETF. Il est facile d’y accéder contrairement à l’achat individuel des titres. Interviewé par le Revenu n° 1653 du mois de septembre 2021, Jérémy Tubiana, responsable de distribution ETF France chez Lyxor AM note justement qu’il suffit de 250 € pour investir dans l’ETF qui réplique la performance de l’indice mondial MSCI World ; cet indice regroupant 1 560 actions, il faudrait par contre environ 300 000 € pour investir dans chacune de ces actions individuellement.

Utilisation facile et coûts faibles

Acheter et vendre son ETF est très simple. Il suffit de passer un ordre d’achat et de vente à son courtier. Il est possible de l’acheter aujourd’hui et de le revendre le lendemain. Les trackers sont soumis à une gestion passive, c’est-à-dire que l’intervention d’un administrateur des fonds n’est pas nécessaire, car ils reproduisent automatiquement les performances de l’indice de référence.

Les coûts de gestion des ETF sont donc logiquement faibles (environ 0,33 % annuellement) par rapport à ceux d’un investissement classique. En plus, la multiplicité des courtiers sur internet entraîne la réduction des coûts des transactions.

Flexibilité de l’offre

On compte près de 500  ETF cotés sur le marché financier Euronext. Ils sont flexibles et s’adaptent à différents profils d’investisseurs. Ils sont conseillés pour les investissements à moyen et à long terme. Que l’investisseur ait peur du risque ou qu’il soit plus peu averse au risque et dynamique, chacun trouve son compte.

Les fonds ETF offrent également la possibilité à un particulier d’investir sur différents actifs en fonction de ses valeurs et de ses convictions. Différents leviers sont proposés à cet effet.

Il est possible d’investir sur des trackers portés vers le développement durable (recyclage, économie circulaire, carbone, transition écologique…), vers les critères ESG (Environnementaux, Sociaux et de Gouvernance) ou encore sur les trackers labellisés ISR (Investissement Socialement Responsable).

Il est aussi possible d’investir sur des secteurs prometteurs et des stratégies de trading à travers des ETF smart beta ou sur du Bitcoin à travers ProShares Bitcoin Strategy ETF (BITO).

Diversification sur les marchés étrangers

Investir dans un ETF, c’est investir avec un seul instrument dans de nombreux actifs à la fois en même temps. Avec un seul ETF, vous pouvez investir dans les actions de toutes les grandes entreprises d’un secteur, d’une zone géographique, etc. Par ailleurs, certains ETF sont plus diversifiés et incluent un grand nombre d’angles de diversification : immobiliers, matières premières, infrastructures, luxe, etc.  

En somme, on constate une forte attraction des investisseurs pour les ETF, particulièrement en France. Pour cause, les ETF sont faciles à utiliser, moins coûteux, flexibles, accessibles et peu risqués. Ils s’adaptent à tout type d’investisseur et sont pour la grande majorité éligibles à l’assurance vie et au PEA (Plan d’Épargne en Actions) et donc permettent de bénéficier d’avantages fiscaux. Les raisons d’investir dans les ETF sont nombreuses, ce qui ne veut toutefois pas dire qu’il s’agit d’un investissement avec risque 0 (zéro)

Noter cet article