Test d’intelligence : pourquoi évaluer les capacités cognitives lors d’un recrutement ?

L'évaluation des capacités cognitives via un test d'intelligence est un bon moyen de ne pas se tromper lors d'un recrutement. On vous explique pourquoi !
Test d'intelligence : pourquoi évaluer les capacités cognitives lors d'un recrutement ?

Les capacités cognitives font référence aux processus mentaux impliqués dans l’interprétation et la lecture du monde qui nous entoure. On peut citer des opérations mentales telles que le raisonnement (déductif ou inductif), les croyances, les idées et opinions, etc. lors d’une procédure de recrutement c’est l’un des aspects psychologiques à considérer avec la conation et l’intelligence émotionnelle.

Que mesure un test de logique ?

Les tests de logique mesurent de manière générale ce que l’on qualifie d’aptitude logico-mathématique et l’intelligence linguistique d’une personne. Ce sont tous deux des aspects présents dans la théorie de l’intelligence multiple selon Gardner. L’intelligence logico-mathématique englobe les facultés de raisonnement basiques apprises dans les écoles. Les processus de déductions ainsi que la capacité à faire des inférences en fonction des données qu’on a en notre présence font partie de ce type d’intelligence. En ce qui concerne la linguistique, elle fait partie aussi des formes que l’on développe sur les bancs de l’école.

Cette manière de mesurer les capacités cognitives se réfère à la capacité de l’individu à mettre en place une communication orale et écrite suivant les règles de grammaire et d’orthographe. Elle peut être poussée plus loin, mais cette forme évoluée fait partie d’un cas qui n’est pas forcément mesuré dans les tests de métier, sauf dans le cadre d’une fonction spécifique. Généralement mesuré sous la forme du quotient intellectuel, il est fait l’objet d’indice de référence en raison d’une standardisation et d’une fiabilité qui n’est plus à démonter. Cependant, seul, il ne suffit plus à prédire la réussite professionnelle. L’intelligence émotionnelle et l’intelligence sociale s’avèrent elles aussi comme des variables non réglables dans le domaine.

Les capacités de raisonnement sont un facteur clé dans la réussite de votre recrutement

Lors des tests de compétences, les facultés cognitives sont largement prises en considération, et à juste cause. En effet, connaître le niveau d’avancement de la personne dans son développement intellectuel permet d’ajuster le plan de gestion de carrière prévu. En effet, un développement des talents en adéquation avec le sujet doit prendre en compte le potentiel intellectuel de ce dernier. De cette manière, il aura toujours une stimulation et une curiosité accrue, ce qui constitue un aspect important dans la motivation d’un employé.

Les capacités de raisonnement de votre futur(e) employé(e) vont bien au-delà de son CV. Déceler une bonne manière de penser et le pousser en ce sens permet de motiver et de tirer le meilleur de votre future recrue.

Outre cette stimulation continue de l’intellect de l’individu, il faut aussi s’assurer que les tâches données à ce dernier ne dépassent pas largement le potentiel qu’il peut atteindre, en quel cas un stress pourrait être ressenti et à long terme une démotivation. De cela en découle que, pour recruter la bonne personne, on doit avoir une vision claire des aptitudes cognitives. Pour ce faire, vous pouvez avoir recours à différents types de tests psychologiques et adaptatifs qui s’ajustent au niveau du candidat. Mais, ce n’est pas le seul aspect qui entre en jeu si l’on veut réellement viser le bien-être au travail. Il faut aussi évaluer l’intelligence émotionnelle. Elle est en étroite corrélation avec l’intelligence sociale, et tous deux sont des facteurs importants dans la régulation de l’intégration dans l’organisation et de l’ambiance au travail. Néanmoins, la connaissance des capacités cognitives reste la base de la réussite au travail.

Des fonctions utiles au quotidien

L’évaluation des fonctions cognitives permet de dégager des fonctions utiles dans le cadre du travail. À noter que ce sont des fonctions à développer tout au long de la vie d’un individu. Ce sont des fonctions qui nous aident à comprendre, à lire, à raisonner, contribuer à un atelier de travail. Les compétences cognitives aident donc le cerveau à classer les informations suivant leurs ordres de pertinences. Une amélioration nette de ces compétences apporte de l’attention soutenue et sélective, une bonne mémoire sur le long terme et bien évidemment une logique et un raisonnement plus fiables.

Noter cet article