Transition énergétique : quels enjeux pour les entreprises ?

La transition énergétique permet de contrer le réchauffement climatique et ainsi d’améliorer la situation. Alors, quelles actions mettre en place pour parvenir à cette transition et ainsi préserver la planète ?

L’efficacité énergétique est un sujet qui intéresse de plus en plus d’entreprises françaises. L’enjeu est de faire face à l’épuisement des ressources, mais également d’inverser la courbe du réchauffement climatique. Maîtriser sa consommation énergétique devient alors essentiel. Il faut pour cela prendre certaines mesures et mettre en place certaines actions.

Efficacité énergétique : de quoi parle-t-on ?

L’efficacité énergétique désigne un bâtiment consommant moins d’énergie, grâce à la mise en place d’une série d’actions à cette fin. L’idée n’est pas de réduire le confort des occupants ou la production de l’entreprise, mais d’optimiser sa consommation énergétique. Il faut pour cela l’accompagnement de professionnels pour mettre en place une stratégie d’optimisation de l’efficacité énergétique. Pour cela, vous pouvez vous adresser à SirEnergies, courtier de fournisseurs d’énergie et spécialisé en conseils relatifs à la transition énergétique.

transition énergétique

Transition énergétique : les avantages pour les entreprises

Initier la transition énergétique de son entreprise permet de profiter de nombreux avantages non négligeables.

Baisse des coûts

Le coût des factures énergétiques de votre bâtiment s’en verra considérablement réduit. L’énergie constitue en effet entre 10 à 20% des dépenses d’une entreprise. Les économies réalisées sur ce poste peuvent alors être injectées dans d’autres postes du budget de l’entreprise pour améliorer sa compétitivité.

Respect de la réglementation et confort des occupants

Les bâtiments doivent respecter certaines règles en matière de consommation énergétique. La réalisation de certains travaux permet de s’y conformer. Prendre certaines mesures permet également d’atteindre un meilleur confort énergétique pour les occupants du bâtiment, optimisant la productivité de vos employés.

Une meilleure attractivité de l’entreprise

C’est également une démarche nécessaire pour améliorer l’image de l’entreprise au niveau de ses clients et de ses partenaires, mais également de ses recrues. Tous sont de plus en plus sensibles à la question écologique. C’est donc un vrai facteur de différenciation à mettre en avant.

Comment mettre en place une stratégie d’optimisation énergétique ?

Une stratégie d’optimisation de l’efficacité énergétique doit passer par différentes étapes.

Diagnostic énergétique

Il est dans un premier temps essentiel de faire le point sur l’état de la situation énergétique globale de votre entreprise. L’énergie consommée et la manière dont elle est consommée sont analysées. À la suite de ce diagnostic, il sera possible d’obtenir des préconisations adaptées sur les mesures à prendre.

L’optimisation de la performance énergétique

Ce n’est qu’à la suite du diagnostic énergétique qu’il sera possible d’optimiser le bâtiment sur le plan énergétique. Aujourd’hui, le bâtiment constitue le secteur le plus énergivore en Europe, en étant responsable de 40% de la consommation énergétique. Il s’agit en grande partie de gaspillage, dû à une mauvaise performance énergétique.

Cette dernière peut être optimisée dès la phase de construction, grâce à une orientation stratégique, des travaux d’isolation thermique, un travail d’étanchéité ou encore un système de ventilation performant. Les exigences de plus en plus strictes imposées par la réglementation donnent également lieu à différentes innovations, notamment des bâtiments intelligents. Certains sont dotés de capteurs destinés à analyser les données de consommation, permettant de connaître les mesures à mettre en place.

En ce qui concerne les bâtiments anciens peu performants énergétiquement, une rénovation est nécessaire. Cela passe par exemple par l’installation d’une isolation plus performante ou encore de nouveaux systèmes de chauffage dans le but de réduire la consommation énergétique.

Amélioration de l’efficacité électrique

L’amélioration de l’efficacité électrique figure également parmi les enjeux de la transaction énergétique pour les entreprises. Cela passe par différentes mesures comme la flexibilité électrique. Ce terme désigne l’action de consommer l’électricité à un moment bien choisi de la journée pour réduire ses dépenses, sans pour autant faire de compromis sur la qualité de son éclairage.

L’entreprise peut également rejoindre la démarche dite d’effacement électrique. Il s’agit pour le chef d’entreprise de s’engager à consommer moins d’énergie durant les périodes de pic, c’est-à-dire, là où la consommation électrique est la plus importante. Une industrie peut par exemple stopper ses machines qui consomment le plus le temps de quelques heures. L’entreprise est en contrepartie rémunérée par l’opérateur électrique.

La mobilité verte pour les employés

De nombreuses entreprises proposent déjà à leurs employés le système de covoiturage ou encore la participation au financement des abonnements aux transports en commun. Il est également possible d’offrir à ses employés une prime pour l’achat d’un véhicule hybride ou électrique par exemple, non seulement pour les voitures, mais également les vélos et trottinettes. Lors des beaux jours, l’entreprise peut encourager ses salariés à se déplacer en vélo, etc.

Comment financer sa démarche de transition énergétique ?

Si les grands groupes peuvent n’avoir aucun mal à amorcer leur transition énergétique, on ne peut pas toujours en dire autant pour les TPE et PME, qui n’ont souvent pas les ressources nécessaires à cette fin. Heureusement, il existe différentes aides pour le financement de projets d’amélioration de l’efficacité énergétique. Elles sont à destination de tous types d’entreprise et mises en place par différents acteurs : les collectivités territoriales, les CCI ou encore l’ADEME. Ces aides sont en plus cumulables avec d’autres dispositifs comme le CEE. Ces aides facilitent par exemple la mise en place de panneaux solaires ou d’éoliennes sur votre bâtiment. N’hésitez pas à vous informer.

financement transition énergétique

Transition énergétique : que dit la loi ?

Depuis le 17 août 2015, c’est à la Loi sur la Transition énergétique que doivent se référer les entreprises dans ses choix stratégiques. Les changements qui doivent être entrepris peuvent parfois avoir un impact important sur le fonctionnement et le mode de production des entreprises. Cette Loi Transition énergétique impose :

  • la réduction de 40% des émissions de gaz à effet de serre en 2030, comparativement à 1990,
  • la réduction de 30% des énergies fossiles à l’horizon 2030, comparativement à l’année 2012,
  • l’augmentation de la part des énergies renouvelables à 32% de la consommation finale d’énergie, et à 40% de la production d’électricité en 2030,
  • la réduction de la consommation énergétique finale de 50% en 2050, comparativement à l’année 2012,
  • la réduction de 50% les déchets mis en décharge en 2025,
  • la diversification de la production d’électricité et la réduction de la part du nucléaire à 50%.

Son objectif, avec celui du décret tertiaire en 2019, et de permettre aux entreprises d’avoir une meilleure visibilité sur les mesures qu’elles doivent mettre en place.

Vous pouvez lire également : gestion d’entreprise : pourquoi faire confiance à l’IoT ?

Noter cet article