Gestion de projet : le point sur les certifications

Les formations certifiantes sont au cœur de la vie des entreprises, permettant aux employés de développer leurs connaissances et leurs expertises.

Gestion de projet : le point sur les certifications

Les certifications ont pour rôle d’attester les compétences d’un individu dans un domaine donné. En gestion de projets, elles sont d’une importance capitale, et représentent une approche permettant d’évaluer l’expertise ainsi que la fiabilité des professionnels. Elles apportent une valeur ajoutée au bénéficiaire et le démarquent de ses concurrents sur le marché de l’emploi. Il existe plusieurs types de certifications pour la gestion de projet, PRINCE2 étant particulièrement plébiscitée.

Les certifications généralistes

En matière de certifications généralistes, trois grandes méthodes sont reconnues dans le milieu professionnel à l’international. Elles servent de références et proposent chacunes des niveaux de qualification. Il s’agit des certifications PRINCE2, PMP et IPMA.

La certification PRINCE2

La certification PRINCE2 a été créée au Royaume-Uni par l’Office of Gouvernement Commerce (OGC). C’est une référence dans plus de 150 pays. Elle a pour signification « Projects IN Controlled Environments » et est subdivisée en deux principaux niveaux de certification. Cette certification participe à un ensemble de méthodes de gestion de projets génériques, qui permet de planifier, de déléguer et de suivre la bonne exécution de tout type de projet.

Dans cette méthode de gestion de projet générique, les niveaux de la certification PRINCE2 se répartissent selon la certification PRINCE2 Foundation et la certification PRINCE2 Practitioner.

Gestion de projet certification PRINCE2

La certification PRINCE2 Fondation

Elle représente le premier niveau de certification PRINCE2 et s’obtient en répondant à un QCM, suite à une formation de 3 jours. Elle est destinée aux professionnels qui débutent leur formation et qui souhaitent parfaire leurs connaissances. Le but de cette certification est de vous apporter une bonne compréhension de sa terminologie pour que vous soyez en mesure de la mettre en pratique au sein d’une équipe de gestion de projets.

La certification PRINCE2 Partitionner

C’est le deuxième niveau de certification destiné aux professionnels de la gestion de projets. Elle répond aux attentes de ceux qui souhaitent développer leurs compétences dans la mise en œuvre de la certification PRINCE2.

Elle témoigne de votre parfaite maîtrise de la méthode PRINCE2 que vous soyez chef de projet ou responsable. Elle est la preuve que vous êtes en mesure de l’adapter à tout type de contexte. Cette certification doit être renouvelée 3 ans après la date de son obtention. Dans cet environnement, connaitre les astuces pour la gestion de la charge de travail vous sera très utile.

La certification PMP

La certification PMP (certification Project Management Professionnal) est une certification délivrée par le PMI (Project Management Institute). Elle est reconnue dans le monde entier et est basée sur le guide PMBOK, Project Management Body of Knowledge. Elle porte sur la maîtrise des concepts mis en avant dans le guide.

La certification PMP donne à son détenteur les outils nécessaires pour mener à bien sa mission de gestionnaire de projet. Elle aborde les thèmes de l’initialisation, de planification, de réalisation et de suivi jusqu’à la clôture du projet.

Pour accéder à la certification PMP, il faut remplir certaines conditions. Il faut notamment avoir occupé le poste de chef de projet ou de responsable fonctionnel ou opérationnel pendant au moins 4 500 heures au cours des 6 dernières années. Par ailleurs, la certification s’obtient suite à un examen : un QCM de 200 questions à traiter en 4 heures.

La certification IPMA

IPMA signifie International Project Management Association. Il s’agit d’une association basée en Suisse qui repose sur l’ICB (IPMA Competences Baseline). C’est l’ensemble des connaissances et l’expérience attendue des chefs de projet. Les compétences testées par l’IPMA sont d’ordre technique et comportemental.

On distingue quatre niveaux chronologiques de certification IPMA à savoir : IPMA D, IPMA C, IPMA B et IPMA A. Le niveau D est le niveau le plus bas de la certification. Il est destiné aux assistants ou spécialistes pouvant intervenir dans la gestion d’un projet. Quant au niveau C, il concerne les chefs de projet et nécessite une certaine expérience dans la gestion des projets. Le niveau B est prévu pour les personnes possédant déjà une solide expérience. Elles doivent être capables de diriger des projets relativement complexes.

Le niveau A représente le plus haut niveau de la certification IPMA. Il est destiné aux personnes capables d’assurer la gestion de tout un ensemble de projets, sous la forme de portefeuilles ou de programmes.

La certification Lean

On décompte six niveaux de certification en gestion de projet Lean. Tous ces niveaux permettent au candidat de maîtriser de façon approfondie les outils et processus liés à cette certification. Il est facile de déterminer chaque niveau, car ils utilisent des couleurs de ceinture pour marquer votre progression dans la maîtrise du Lean.

Le White Belt et le Yellow Belt

Ce sont les deux premiers niveaux de la certification Lean. Ils ne nécessitent aucun prérequis. Pour obtenir cette certification, il suffit de participer à une formation d’initiation. Au terme de cette dernière, les participants pourront comprendre les différents concepts propres à la méthode Lean, ainsi que ses avantages.

Le Green belt

Cette formation s’étend sur deux semaines. Elle a pour but d’enseigner aux participants les outils de base de la méthode Lean. Vous serez alors en mesure, à la fin de la formation, de gérer de façon autonome de petits projets.

Le Black Belt

La formation Black Belt est un niveau un peu plus poussé de la certification Lean, avec un apprentissage avancé des outils tels que la gestion du changement, les statistiques avancées, et la requalification de processus. La formation dure en moyenne 4 à 5 semaines et permettra aux participants de gérer des projets d’une grande complexité.

différentes certifications

Le Master Black Belt

Pour atteindre le Master Black Belt, les certifiés du niveau Black Belt doivent d’abord mener à bien un certain nombre de projets Lean. Il faut avoir suivi une formation complémentaire, portant sur la gestion des portefeuilles, le coaching et l’animation de formation. Étant certifié Master Black Belt, vous serez en mesure de gérer les services Lean de l’entreprise. Vous pourrez également dispenser la formation aux participants des autres niveaux.

Le champion Lean

C’est le dernier niveau de la certification Lean. Le champion Lean a pour mission de déployer les méthodes Lean au sein de l’entreprise et d’intervenir sur des projets afin de résoudre des situations de blocage. Pour son obtention, il est nécessaire de passer plusieurs examens de validation des connaissances à tous les niveaux.

En conclusion, il existe différents types de certification en gestion des projets. Elles ont pour rôle d’augmenter votre valeur sur le marché de l’emploi et d’attester de votre crédibilité et de votre savoir-faire. Veillez à bien choisir votre certification, et à la compléter de manière pertinente avec le programme TOEIC. Une manière supplémentaire de mettre en avant vos compétences sur le marché du travail.

Noter cet article