Le meilleur endroit pour vendre votre or à Paris

Depuis toujours, l’or possède une valeur indéniable. D’ailleurs, ces dernières années, la vente de ce métal précieux connaît un succès considérable. Cette activité attire de manière croissante les professionnels comme les particuliers. Vous possédez des objets en or, mais vous ne savez pas comment les mettre sur le marché ? Nous vous invitons à découvrir le meilleur endroit pour vendre votre or à Paris à travers cet article.

Pourquoi revendre votre or dans un bureau de change à Paris ?

Passer par un bureau de change spécialisé dans la vente d’or à Paris vous permet de revendre votre objet au meilleur prix. Grâce à cela, vous pouvez également recourir aux services d’une équipe performante et à votre écoute. Les professionnels de ce type d’établissement vous conseillent et répondent à toutes vos questions concernant la revente de votre or.

Ils vous communiquent tout ce qu’il faut savoir sur le cours de ce métal précieux et les taux d’intérêt s’y rapportant. Ils vous font également part du moment idéal pour procéder à la revente. Ainsi, vous pourrez investir dans le métal jaune dans les meilleures conditions du marché. Certains réalisent également une estimation gratuite de l’or que vous désirez revendre.

Quel or pouvez-vous revendre ?

Il est possible de revendre tout type d’objet en or. Pour les colliers, les bracelets, les boucles d’oreilles et autres, adressez-vous à un bijoutier. En revanche, orientez-vous vers un fondeur pour les autres articles tels que les cuillères, les vases et les bibelots. Sinon, un bureau de change pourra estimer et racheter tous types d’objets en or.

Les bijoux en or

Il s’agit de la forme d’or la plus répandue. En effet, les bijoux conçus avec ce métal jaune sont très prisés. Par ailleurs, il s’agit d’objets qui possèdent de fortes teneurs en or pur. Cela s’applique notamment aux accessoires anciens. Vous pourrez donc tirer un bon prix d’une bague ou d’une broche que votre grand-mère vous a offerte en la revendant chez un bijoutier ou un bureau de change.

revendre bijoux en or

Les dents en or

Il est possible de revendre n’importe quel objet en or. Cela s’applique également aux dents faites avec ce métal précieux. L’or dentaire est un alliage constitué de ce métal jaune à 75 % ainsi que d’autres éléments tels que l’argent et le cuivre.

Notez que les bureaux de change s’intéressent à tous les types d’objets et peuvent répondre à vos attentes si vous désirez revendre une dent en or. D’ailleurs, afin de connaître la valeur de cette dernière, vous pourrez assister à la fonte destinée à extraire l’or. Les dents en métal jaune les plus riches et les plus pures sont celles qui datent des années 70. Elles contiennent notamment de l’or 18 ou 22 carats.

Les lingots et les pièces d’or

Vous pouvez revendre les lingots et les pièces d’or au même titre que les bijoux. La transaction est, cependant, soumise à une taxe sur les métaux précieux ou à celle sur la plus-value réelle.

Les objets décoratifs en or

Vous avez hérité de divers objets décoratifs en or de vos aïeux ? Souvent criards, ils peuvent être assez difficiles à utiliser pour embellir l’intérieur d’une maison. Notez cependant que vous pouvez les revendre. Cela s’applique à un vase, un miroir, un vide-poche ou tout autre article décoratif en or. D’ailleurs, plus ils sont anciens, plus ils ont de la valeur.

Comment se déroule l’expertise de votre or ?

L’expertise de votre or se fait en plusieurs étapes. À cet effet, si un point de contrôle ne correspond pas aux données attendues, l’objet n’est pas authentique.

Le protocole pour les divers objets en or

Ici, l’expertise s’effectue en trois temps. Premièrement, il faut utiliser de l’aimant. En effet, l’or figure parmi les métaux dits « amagnétiques ». Ainsi, en passant de l’aimant sur l’objet à expertiser, il est possible de détecter s’il contient des éléments ferreux. Cela est d’ailleurs assez fréquent dans les bijoux et les objets tels que les fermoirs, les aiguilles, les montres et l’intérieur de certains pendentifs.

Deuxièmement, l’expertise consiste à tester les poinçons. Ces derniers garantissent la proportion d’or dans l’alliage. Tous les objets en métal jaune en disposent. En l’occurrence, il est possible de constater une tête d’aigle ou de tigre pour un bijou en or 18 carats. Vous pouvez également observer une coquille Saint-Jacques sur un article en or de 14 carats et une image de trèfle sur celui de 9 carats.

Suite à ces deux étapes, place aux tests révélateurs. Ici, il faut frotter l’objet en métal jaune sur une « pierre de touche » et appliquer sur celle-ci des révélateurs qui vont réagir de différentes manières. Notez que ces derniers varient en fonction du carat et du type de métal précieux à tester.

bureau de change vente or

Le protocole pour les pièces d’or

L’expertise pour les pièces d’or s’effectue en quatre temps. En premier lieu, il faut utiliser de l’aimant comme pour les objets en or. Ensuite, une vérification du poids de la pièce s’impose. Notez que la frappe d’une monnaie est soumise à un cahier des charges strict et précis qu’il est impératif de respecter. Dans le cas contraire, la pièce sort du processus de fabrication et est remise à la fonte. Cela explique l’exactitude du poids de ces petits objets en or. Lors du test, il est possible de constater un écart du poids en raison de l’usure, de la circulation et de la manipulation. Cependant, cela doit être limité.

Après cette étape, il faut mesurer la pièce par le biais d’un pied à coulisse. Tout comme le poids, le diamètre d’une monnaie doit respecter une dimension précise selon un cahier des charges. Enfin, il faut déterminer l’épaisseur de la pièce qui est également définie par un cahier des charges. Ici, il est aussi nécessaire d’utiliser un pied à coulisse.

Le protocole pour les lingots d’or

Ce protocole s’effectue en cinq temps. Tout d’abord, il faut procéder au test à l’aimant au même titre que les expertises des deux articles en or précédents. Ensuite, il est nécessaire de vérifier les informations officielles du lingot. En effet, ce dernier est toujours accompagné d’un « bulletin d’essai » qui constitue sa carte d’identité. Un expert compare les renseignements indiqués sur le document avec celles du lingot et détermine si celui-ci est véritablement en or. Si l’objet ne dispose pas de document, il est possible de réaliser un contrôle visuel.

Après cela, il convient de sonner le lingot afin de connaître sa composition et détecter les faux produits. Une fois cette étape achevée, il est important d’effectuer une première pesée du lingot. En l’occurrence, le poids révélé par la balance doit correspondre à celui indiqué sur la surface de ce dernier. Enfin, les experts entament une deuxième pesée réalisée en immersion dans l’eau. Cela permet également de vérifier la constitution du lingot.

Revendre votre or : une bonne idée ?

Pour les particuliers, la revente d’or représente une potentielle rentrée d’argent immédiate. En effet, il existe divers acteurs spécialisés à qui il est possible de céder ce métal précieux. La revente d’or permet aussi de se débarrasser d’un objet ancien et inutilisable ou de recycler un vieux bijou. Dans le domaine professionnel, de nombreux investisseurs se tournent également vers l’or. Effectivement, la tendance des années précédentes leur assure une plus-value éventuelle, sans risque considérable, avec la revente de ce dernier.

D’un point de vue économique, la revente d’or se situe dans un climat qui est grandement profitable. Elle attire les professionnels comme les particuliers, car l’or se trouve dans un cycle ascendant concernant les prix. À partir de 2006, le cours de l’or augmente jusqu’à atteindre son apogée en 2012 avec 1380 euros l’once. En 2018, une correction d’environ 30 % puis une stagnation ont eu lieu. Ensuite, le cours reprend sa progression suite au renforcement des réserves d’or réalisé par les banques centrales. En 2020, il connaît encore une hausse de 13,4 % en euros par rapport à l’année précédente.

revendre pièces or

La revente de l’or permet également d’alimenter son recyclage. En effet, cette opération réintègre sur le marché le métal jaune précieusement gardé par les particuliers en guise d’épargne. Cela permet ensuite de répondre aux besoins en alimentation de flux de transactions relatifs au marché de l’or, étant donné que les réserves mondiales sont limitées.

Il faut cependant noter que plusieurs règles régissent la revente d’or. En l’occurrence, nous pouvons trouver la loi n° 2011-900 du 29 juillet 2011 qui régit les transactions de l’or. Elle énonce par exemple que tout particulier qui vend de l’or doit révéler son identité à l’acheteur professionnel. Ce dernier doit conserver cette information durant au moins six mois après la date de l’opération.

Comment trouver un bon prestataire de rachat d’or ?

Nous vous suggérons de vous fier aux conseils de votre banquier ou d’un interlocuteur en relation avec le milieu. En l’occurrence, vous pouvez vous tourner vers un gestionnaire de patrimoine. Afin de vous assurer des dires de votre banquier, vous pouvez vous baser sur les témoignages des clients de l’intermédiaire en question. Pour cela, consultez les forums et autres canaux d’échange de ce type.

Notez également qu’un prestataire fiable doit détenir une licence. Pour ceux qui œuvrent notamment en ligne, vous pouvez vérifier la crédibilité et la légalité de leur site. Nous vous recommandons de privilégier les prestataires qui œuvrent depuis plusieurs années. Ceux avec une ancienneté de plus de dix ans sont notamment les meilleurs. Prenez également en compte les différents services offerts, les avantages proposés et les tarifs.

Noter cet article