Quand la religion se convertit au monde digital

Le digital est partout dans notre société et la religion n’y échappe pas et bien au contraire s’en empare ! Voyons le rapport entre religion et les technologies du numérique !
religion et digital

Les technologies digitales et l’intelligence artificielle sont en train de changer la nature de l’être humain. Compte tenu de notre fusion accrue avec les machines, nous sommes entrés dans une ère de changement sans précédent.

Une réflexion théologique s’impose, le plus tôt possible, sur le risque et l’opportunité existentiels potentiels et sur ce qui constituera l’expérience spirituelle à une époque où la technologie ne cesse de s’améliorer.

Pour préserver la spiritualité humaine, telle que nous l’avons connue, il faudra se concentrer intentionnellement sur le renforcement des circuits neuronaux associés au contrôle de l’attention, à la conscience attentive et à la compassion, ainsi qu’à l’intelligence sociale et relationnelle, même si nous exploitons les technologies numériques émergentes.

Le rapport technologie et religion

Dans les sociétés occidentales de plus en plus laïques, la technologie et religion peuvent sembler en désaccord. Depuis 1993, par exemple, le nombre de Britanniques qui pensent que “nous croyons trop souvent à la science et pas assez à la foi et aux sentiments” est passé de 43 % à 27 %, selon l’enquête annuelle British Social Attitudes.

Certaines religions organisées, cependant, utilisent la technologie pour interagir avec les communautés dans le but de créer des liens entre les fidèles et de favoriser l’engagement. L’éducation, les relations, les habitudes et les connaissances religieuses se transforment à mesure que les réseaux sociaux permettent aux laïcs d’entrer en contact avec les prêtres et autres personnalités religieuses.

Le rapport entre la technologie et la religion a toujours existé. Sites web, applications smartphone ou prise de rendez-vous à distance. Ce rapport favorise l’accès, à des personnes en situation difficile ou simplement dans une zone peu servie par les lieux de culte. L’espace digital dans le web va encore mieux permettre, à des milliers de fidèles à profiter d’assistance, d’aide et multiples services et produits à disposition.

VOIR AUSSI : Rencontre en ligne : 10 technologies et innovations pour trouver l’amour

Limitations entre la religion et l’exploitation des technologies numériques

La technologie numérique peut également être utilisée pourlimiter la liberté de religion. Dans la province chinoise du Xinjiang, au nord-ouest du pays, où vit la minorité ethnique musulmane ouïgoure, les autorités ont installé toute une série de dispositifs de surveillance, notamment des caméras à reconnaissance faciale et des systèmes de localisation de smartphones.

Les groupes de défense des droits de l’homme affirment que cette technologie de surveillance vise à supprimer les Ouïghours, dont le nombre est estimé à 1,5 million et qui sont détenus dans des camps de détention dans la région.

Une autre limitiaton, s’accentue dans les revenus financiers des lieux cultes qui ont connu un déclin sans précédent après la digitalisation de certains services. Malgré le grand nombre de visiteurs quotidiens dans des plateformes de diffusion en direct (youtube, Facebook, …etc) les dons et le soutien ont diminué de manière considérable depuis le début de la pandémie COVID-19.

Cette limitation est donc, forcément liée à l’absence de la présence physique qui permet une expérience unique que les fidèles ne peuvent plus avoir de nos jours.

Impact de la pandémie COVID 19 sur les croyances – Rôle de la technologie

Les trois grandes religions du monde ont survécu aux famines, aux pestes, à la pestilence et aux guerres. Aujourd’hui, dans l’arrêt du XXIe siècle, les religieux juifs, musulmans et chrétiens de la région de New York se tournent vers la technologie pour aider leurs fidèles à traverser le coronavirus.

Les fidèles ont adopté les communications en ligne car les dangers du virus et l’incertitude de l’auto-isolement approfondissent leur spiritualité et renforcent leur foi, ont déclaré les religieux.

La conversion des lieux cultes vers le digital, est un atout, qui a été accéléré par la pandémie que nous vivons actuellement. Hommes et femmes, tous les fidèles du grand public se connectent chaque jour pour assister à des événements, demander de l’aide, ou même visiter églises de France à travers un documentaire ou une visite virtuelle.

Certains préfèrent les applications smartphone, les autres sont plus à l’aise avec des diffusions en direct sur Facebook. Les activités E-commerceont amélioré également les revenus des églises et des mosquées comme le montre Holyart. Maintenant, en quelques cliques vous pouvez vous procurer des accessoires pour la liturgie.

Malgré ces difficultés, les religions continueront chaque jour à développer leur recours à la technologie, affirme M. Ahmad Fairiz, fondateur et directeur général de Recite Lab, un groupe basé à Kuala Lumpur qui propose une application pour aider les musulmans à pratiquer la récitation du Coran.

Le progrès technologique est inévitable“, dit-il. “C’est une solution à la déconnexion avec la religion dans la société d’aujourd’hui”. En effet, dans les conditions difficiles imposées par les pandémies la technologie reste un excellent tunnel et lien fort entre les fidèles et les religions.