Comment utiliser une carte conceptuelle pour créer un nouveau produit ?

Une carte conceptuelle est un outil de représentation visuelle des idées facile à créer et utile pour organiser ses pensées. Voyons comment l'utiliser dans le cadre la conception d'un nouveau produit.
utiliser une carte conceptuelle pour créer un nouveau produit

Une bonne expérience utilisateur est un élément incontournable de la conception de produits modernes. Lorsqu’un produit offre une mauvaise utilité ou ne tient pas compte des besoins des utilisateurs, il perd rapidement son public.

Une carte conceptuelle est un outil essentiel dans la boîte à outils d’un concepteur produit. Elle permet aux équipes produit d’organiser et de visualiser les connaissances dont elles disposent sur leurs utilisateurs.

En quoi consiste une carte conceptuelle ?

Une carte conceptuelle est utilisée pour illustrer et expliquer un sujet ou une idée centrale et les relations entre les différents sous-thèmes de cette idée principale. Les cartes conceptuelles sont appelées ainsi car elles démontrent un concept fondamental en le disséquant en différents sous-contextes qui sont liés les uns aux autres. 

Créer une carte conceptuelle avec un outil de mindmap permet aux entreprises d’étudier et de réfléchir à des idées et de comprendre leur relation avec d’autres concepts. Grâce à cette approche, l’entreprise obtient un aperçu de ses activités, ce qui peut l’aider lors de sa planification stratégique.

Exemple de carte conceptuelle (Source : Miro)
Exemple de carte conceptuelle (Source : Miro)

Comment une carte conceptuelle aide-t-elle dans la conception d’un nouveau produit ?

Voici trois raisons pour lesquelles une cartographie conceptuelle est idéale pour la conception de produits.

Elle donne une vue d’ensemble de l’expérience utilisateur

Lorsque les concepteurs conçoivent une expérience utilisateur, il est bien trop facile de s’attarder sur les petits détails et d’oublier les éléments plus importants tels que l’objectif de votre conception. Dans des discussions telles que « Quelle couleur devrions-nous utiliser pour ce bouton ? » ou « Quelle icône devrions-nous choisir pour cette option ? », les concepteurs perdent souvent leur objectif de vue et oublient les personnes qui utilisent leur produit. Les cartes conceptuelles permettent de présenter et d’expliquer facilement des sujets, des idées ou des problèmes complexes de manière organisée.

Elle crée une représentation visuelle des idées

Une image vaut mille mots. Nous savons tous qu’il y a un pouvoir dans la communication des idées par les images. Les cartes conceptuelles étant des représentations visuelles des relations entre des concepts, elles permettent aux lecteurs de comprendre plus facilement un concept sans lire de longs paragraphes de texte. De cette façon, votre équipe peut avancer plus rapidement et simplifier les relations complexes entre différentes idées.

Elle est facile à créer

Lorsque le produit évolue, les choses changent rapidement. La cartographie conceptuelle est technique et flexible, ce qui rend les cartes conceptuelles si puissantes. Par exemple : il faut beaucoup moins de temps pour modifier une carte conceptuelle que pour prototyper un nouveau flux d’utilisateurs.

Comment faire une carte conceptuelle ?

Comme son nom l’indique, une carte conceptuelle vous permet de comprendre l’idée ou le concept principal. Il existe différents éléments d’une carte conceptuelle, notamment des nœuds, des liens croisés, des mots de liaison, des structures prépositionnelles, des structures d’articles de tête et des questions ciblées. Elles sont utilisées dans des domaines où vous devez organiser et structurer des données.

Voici quelques étapes à suivre pendant le processus :

Etape 1 : Brainstorming  – Génération du concept

Dressez la liste de tous les points connexes auxquels vous pouvez penser. Notez qu’au cours de la phase de brainstorming, vous ne devez pas juger de la redondance, des relations ou de l’importance des éléments énumérés. L’objectif est le nombre de concepts.   À la fin de cette phase, vous pouvez générer environ 20 à 50 nœuds.

Etape 2 : Structure – Organisation des concepts

Cette étape comporte deux actions : le regroupement et la notation. Comme ces actions vont et viennent l’une par rapport à l’autre, vous pouvez les classer  comme une seule et même étape.

Le regroupement des concepts consiste à mettre en pile les nœuds apparentés ou similaires. Vous pouvez y parvenir en mettant toutes les idées sur un seul Post-It.

Étape 3 : Relier – Mots de liaison et liens croisés

Trouvez des liens entre les idées et reliez-les avec des phrases de liaison. L’effort de sélection des mots de liaison vous aide à consolider la relation entre les nœuds. Parfois, vous aurez du mal à trouver des phrases de liaison appropriées. 

Étape 4 : Finaliser – Révision continue

La finalisation de votre carte s’apparente à une série de questions-réponses. Elle implique trois types d’évaluations : la structure, le contenu et la conception graphique. Les deux premières devraient prendre disproportionnellement plus de temps que la dernière.

Adopter une carte conceptuelle peut accroître l’efficacité et l’efficience de vos opérations commerciales internes et externes et maximiser la rentabilité. Alors, n’attendez plus, essayez-la, vous allez l’adorer !

Noter cet article