6 conseils d’experts pour trouver un emploi en pleine pandémie de COVID-19

Alors que l'économie est ralentie à cause de la pandémie de COVID-19, les recrutements sont gelés dans de nombreux secteurs. Si vous cherchez un nouvel emploi, ne perdrez espoir pour autant. Suivez ces six conseils d'experts pour maximiser vos chances de convaincre les recruteurs !
trouver un emploi covid-19

Compte tenu des chiffres historiques du chômage, il pourrait être difficile de ne pas paniquer si vous cherchez un emploi dans le contexte de la pandémie de COVID-19 (coronavirus). Mais ne le faites pas, dit Mark Hamrick, analyste économique senior pour un site de finances personnelles : “Il est important de se rappeler qu’il y a de l’embauche. Il y a toujours des départs et des personnes qui quittent pour d’autres emplois”… Peut-être par hasard, peu de chômeurs sont actuellement à la recherche d’un emploi. “Ils pensent qu’ils vont retourner dans leur ancienne entreprise, ou qu’il n’y a pas d’emploi, ou que seuls des emplois de niveau inférieur sont disponibles, ou qu’ils ne peuvent pas être embauchés, ce qui est absolument faux”, déclare Robin Ryan, conseiller d’orientation professionnelle et auteur de 60 Seconds and You’re Hired.

Les citations de cet article sont traduites depuis la publication originale en anglais que vous pouvez consulter sur Bloomberg.com.

1. Battez le système

Faites une liste de vos emplois récents et de vos principales réalisations à chacun d’eux. “Ce sont les éléments qui doivent figurer sur votre résumé”, dit Ryan. Pour passer outre les systèmes automatisés de sélection des candidats, inscrivez vos tâches professionnelles – budgétisation, gestion de projet, conception graphique, direction d’équipe, etc. – dans le premier point de chaque emploi. N’incluez pas de formatage étranger, tel que des zones de texte, des tableaux, des pieds de page ou des en-têtes, car les logiciels d’application ne peuvent pas le reconnaître.

2. Évaluez vos perspectives

Votre industrie rétrécit-elle ? Ne désespérez pas. (La mienne aussi.) “Beaucoup de gens ne voient pas que leurs compétences peuvent s’appliquer à une variété de contextes”, affirme M. Hamrick. “Prenons certains des secteurs qui sont demeurés ouverts pendant le confinement—les finances, l’immobilier, l’alimentation, l’éducation et le commerce de détail, ainsi que les fournisseurs et les distributeurs pour chacun. Si cet exercice ne rapporte pas beaucoup, pensez à la façon dont vos compétences pourraient aider les entreprises à aiguiser leurs affaires en ligne. « Il faut que les gens aident à faciliter la transformation numérique, affirme-t-il.

3. Faites appel à des recruteurs

“Laissez-les vous aider à rédiger votre CV et vous proposer des suggestions sur ce que vous pourriez faire pour vous démarquer”, explique Ariel Schur, directeur général d’ABS Staffing Solutions, une société de recrutement de New York. “Honnêtement, je n’ai rien pour l’instant, mais j’aimerais prendre le temps de vous connaître, afin que lorsque les choses se présenteront, vous soyez au premier plan et que je puisse vous trouver un job”. Inspirez-vous de quelques exemples de CV de www.cvmaker.fr qui vous aideront à rédiger un CV accrocheur. Par exemple, savez-vous quelles compétences doivent figurer dans le CV ?

4. Utilisez vos ressources

Selon M. Schur, les entreprises comblent les postes nécessaires pour soutenir les travailleurs virtuels et doter leurs stratégies de lutte contre la pandémie. Elle prévient que de nombreux sites web d’entreprises ne reflètent pas encore ces changements, alors essayez des sites comme indeed.com : Tapez une entreprise et votre ville, et vous aurez une meilleure idée du type d’embauche qui se fait.

5. Faites jouer votre réseau

Cet ami d’un ami qui vous ignorait auparavant ? Il est rentré chez lui et pourrait être partant pour un petit rendez-vous au café Zoom. Utilisez les outils collaboratifs pour entrer en contact avec toutes les personnes que vous connaissez dans votre domaine.

6. N’abandonnez pas

“La victoire reviendra à ceux qui sont persévérants, innovateurs et optimistes !”, déclare M. Hamrick.