Comment la domotique améliore-t-elle la sécurité domestique ?

Découvrez comment la domotique impacte sur la sécurité domestique. Une innovation technologique incontournable !
domotique améliore-t-elle la sécurité domestique

La domotique, cet outil innovant de l’avancée technologique, est destinée à faciliter la vie quotidienne, et à assurer la sécurité domestique de tout un chacun. De nos jours, l’emploi du temps de chaque individu tend de plus en plus à être saturé par diverses activités journalières telles que le travail, les corvées, les obligations familiales et d’autres encore.

Si la science devait avoir un unique objectif, cette innovation serait au sommet des illustrations, tellement elle arbore toutes les idéologies de cette dernière. En effet, la domotique a été conçue dans cette seule et unique perspective.

De manière simplifiée, cet ensemble de dispositifs de contrôle se charge d’automatiser les besognes et d’assurer la sécurité des usagers surtout en cas d’inattention, d’ignorance ou de dangers provenant de l’extérieur.

La domotique et ses attributions

L’application de la domotique pour assurer la sécurité domestique permettent de contrôler plusieurs sortes d’appareils électriques comme les ampoules ou les climatiseurs. Elles peuvent aussi commander les appareils électroménagers ainsi que les systèmes mécanisés comme les ferme-portes et les ferme-fenêtres.

Pour une définition plus détaillée, regardez la vidéo ci-dessous :

Mode de fonctionnement de la domotique

La domotique, installée  au sein d’un habitat, fonctionne par système de requête-réponse. De manière plus claire, des capteurs reçoivent des données. Les capteurs envoient ces données vers un terminal intelligent. Le terminal réceptionne lesdites données, les analyse et formule une requête qu’il va envoyer vers l’actionneur à solliciter, lui ordonnant de provoquer un évènement en particulier.

Le transfert de ces données se fait via différents procédés tels que les fils électriques, les câbles de connexion ou les fréquences radio. De nos jours, ce transfert peut même se faire grâce au wifi, voire par connexion internet.

Voir aussi : Quelle alarme de maison choisir pour bénéficier de la meilleure protection ?

Outils de la domotique

La domotique au sein d’un bâtiment comporte trois éléments de base : les capteurs, le box domotique et les actionneurs. Avant tout,  il est important de savoir que certains systèmes ont besoin de recevoir des ordres avant de se mettre en marche.

Donc, avant de lancer un ordre particulier, il faut que des capteurs reçoivent des données. Comme exemple de capteurs, il y a les détecteurs de mouvement qui fonctionnent grâce à des capteurs sonores et des capteurs de lumière. Ils servent en général à confirmer la présence ou l’absence de personnes, mais aussi à jauger le taux de luminosité ambiante.

Les capteurs

Les capteurs transmettent ces données vers un terminal, aussi appelé box domotique. Ce dernier servira de cerveau et aura pour rôle de commander et de gérer les divers systèmes mécaniques ou électriques. Ce contrôle se fait avec une intelligence continuellement croissante grâce aux efforts des programmeurs.

À l’aide de cette intelligence, il est très peu probable de rencontrer des interférences entre chaque activation des appareils du ménage au sein duquel il travaille. En effet, avant de lancer l’ordre vers les actionneurs, cette boite analyse les données tierces qui pourraient permettre de déceler des interférences éventuelles.

Les actionneurs

Une fois l’ordre envoyé, les actionneurs se mettent à agir. Il existe plusieurs types d’actionneurs. D’abord, il y a les actionneurs à opération unique. Ils ne reçoivent que deux ordres : activer ou ne pas activer. Ce sont notamment les interrupteurs simples, le ferme-portes et les fermes-fenêtres.

Ensuite, il y a les actionneurs à multiples opérations. Ces derniers proposent plus de deux actions, donc l’ordre reçu devra leur dicter l’action à entreprendre. Ce sont en général les interrupteurs pour  les lampes multicolores ou pour les lumières de sapin de Noël qui permettent plusieurs modes de scintillement et différentes couleurs.

Enfin, il y a les actionneurs à action graduelle. Dans ce cas, la boîte devra préciser une valeur en particulier à l’actionneur. Cette valeur désignera par exemple l’intensité ou le degré. À titre d’exemple, il y a les commandes de volume, de luminosité ou  de réglage des climatiseurs.

La domotique, pour qui est-ce destiné ?

Cet outil technologique est idéal pour les entreprises et les grandes structures hôtelières. Bien sûr, l’usage domestique est plus courant. En général, ce sont les sociétés de production ou de transformation qui se servent de ce système. Les familles professionnellement actives sont aussi des utilisateurs majoritaires de cette technologie.

domotique et caméra de maison connectée à une alarme

Voir aussi : Internet of Things (IoT) : qu’est-ce que l’internet des objets ?

La domotique et la sécurité domestique

L’usage domestique est l’un des domaines dans lesquels l’application de la domotique est particulièrement complexe. La raison est simple, contrairement aux entreprises automatisées, les tâches au sein d’un ménage sont diverses et toutes uniques. La programmation des box domotiques n’en est donc que plus difficile.

Allant de la gestion des luminaires au contrôle des appareils électroménagers, les tâches journalières d’un système domotique ne sont pas une mince affaire.

La sécurité contre les cambriolages et intrusions

La domotique inclut bien sûr la gestion de la sécurité contre les intrusions. Inutile de vous rappeler l’intérêt d’une alarme de maison pour protéger ses proches et ses biens, mais quand cette dernière est associée à un système domotique, c’est encore plus efficace et pratique !

Votre système domotique peut ainsi contrôler l’alarme, l’ouverture et fermeture des volets et même des portes. Il est également possible d’installer des caméras connectées avec détecteur de mouvement pour contrôler à tout moment ce qui se passe chez-vous.

La gestion des appareils électroménagers

Les appareils électroménagers sont reconnus pour être gourmands en énergie. Ils sont aussi,  d’après les recensements, les premières sources d’accidents ménagers comme les incendies ou les inondations.

Cela est en général dû à l’inattention ou l’étourderie des utilisateurs. Cependant, dans certains cas, ces accidents relèvent de l’ignorance. En effet, si une personne dispose de plusieurs appareils électriques à haute consommation, il y aura toujours ce groupe d’appareils qui ne doivent jamais être utilisés simultanément. Dans ce cas de figure, rares sont les personnes capables de surveiller toutes les utilisations au sein d’une maison.

Par exemple, un four à gâteau, une résistance, une plaque chauffante, une bouilloire et un fer à repasser ne font pas bon ménage, surtout utilisés simultanément. Ce cas se présente souvent au sein des familles nombreuses et engendre une coupure au sein du disjoncteur ou pire, des étincelles pour le cas des appareils abîmés.

La gestion des installations électriques

Les installations électriques font aussi l’objet d’étude particulière en vue de les automatiser. Il suffirait par exemple de quitter la maison, et tout se met hors tension automatiquement. Cela évite tout incident pendant l’absence des résidents.

Même pendant la nuit, certains systèmes domotiques assurent la sécurité en utilisant des détecteurs de mouvement au dehors de la maison, afin de lancer l’alarme en cas d’intrusion. Ils permettent également d’allumer toutes les lumières et de bloquer les issues afin de débusquer l’intrus et même de la capturer.

Maison connectée : les fonctions de la domotique expliquée en vidéo

Pour conclure, admirez la maison connectée ci-dessous. Vous comprendrez l’utilité de la domotique, aussi bien pour le confort que la sécurité domestique !

Noter cet article