Matériel agricole : un coût toujours plus élevé ?

Depuis quelque temps, on observe une hausse du prix de l’acier et de certains composants. Un changement qui entraîne à son tour l’évolution des coûts de fabrication pour bon nombre de constructeurs et par conséquent, une augmentation des prix pour le client final.

Le matériel agricole est de nos jours indissociable à l’agriculture. Si les professionnels du domaine bénéficient désormais des nombreux avantages de ces équipements, c’est notamment grâce à un processus d’évolution technologique assez long. Ce progrès dans le secteur permet de répondre aux besoins en alimentation d’une population sans cesse croissante. La mécanisation et les traitements des cultures permettent aujourd’hui aux agriculteurs de récolter environ 3000 kilos de blé de plus que quelques siècles auparavant. Les différentes innovations des constructeurs agricoles ont toujours pour objectif d’améliorer la productivité et d’augmenter les rendements.

Matériel agricole : quels sont les appareils les plus utilisés par les agriculteurs ?

Le matériel agricole est aujourd’hui indispensable aux agriculteurs. S’il est souvent confondu avec les machines agricoles, il est toutefois prévu pour assurer d’autres tâches spécifiques. Ces appareils sont utilisés pour réaliser le travail du sol, la fertilisation, le désherbage, ainsi que la pulvérisation. Les machines agricoles quant à eux servent principalement à retourner le sol, à semer et à défricher.

Plusieurs variétés de machines et de matériel agricole sont utilisées en agriculture, notamment pour améliorer la productivité d’une exploitation. Ils assurent de nombreuses fonctions, telles que l’aération de terre, l’élimination de mauvaises herbes ou encore la semaison. Parmi les machines agricoles les plus utiles, on retrouve le tracteur, la moissonneuse-batteuse et le motoculteur.

Le matériel agricole quant à lui rassemble les différents outils qui permettent de pulvériser, de sillonner et de fertiliser le sol. On distingue entre autres :

  • la charrue : cette machine est spécialement conçue pour ouvrir les sillons dans le sol ;
  • la presse à balles : elle sert à faire des bottes de céréales, de pailles et bien d’autres herbes fourragères ;
  • le pulvérisateur : équipé d’un réservoir de liquide, d’une vanne, d’une pompe ainsi que d’une buse, cet appareil comme son nom le laisse entendre permet de pulvériser des produits liquides ou en poudre sur les cultures ;
  • la herse : elle est destinée à briser les mottes de terre, mais aussi à les émietter ;
  • le semoir et l’épandeur d’engrais : ces équipements agricoles permettent aux agriculteurs d’assurer la plantation des semences et la distribution des engrais et des fertilisants avec plus de facilité et en moins de temps qu’il en faut.

Dans le domaine de l’agriculture, les innovations fleurissent constamment. Les concepteurs s’appliquent sans cesse pour rendre leurs modèles encore plus performants afin de permettre aux agriculteurs d’améliorer leurs rendements. Les gammes d’outils de pulvérisation sont particulièrement concernées, car ils se doivent d’offrir à l’utilisateur une protection optimale tout en respectant l’environnement. D’ailleurs, des recherches sur des dispositifs de pulvérisation automatique sont continuellement menées par les marques et les entreprises les plus réputées du domaine. Bien entendu, des innovations électroniques sont également prévues pour les machines agricoles.

Matériel agricole : qu’est-ce qu’un pulvérisateur ?

Encore appelé atomiseur agricole, le pulvérisateur est un appareil qui assure l’épandage de produits phytopharmaceutiques sur les cultures. Il est très utilisé dans le domaine de la viticulture, mais aussi dans celui de l’horticulture et de l’arboriculture. Il est même considéré comme l’appareil le plus utile sur une exploitation agricole, juste après le tracteur.

Les pulvérisateurs se composent de plusieurs éléments, dont le châssis, la cuve, la pompe, le régulateur de pression, les buses de pulvérisation ou encore le système de transfert. Lorsque vous devez remplacer une pièce de votre pulvérisateur, vous pouvez trouver plusieurs pompes électriques 12V, des buses et bien d’autres pièces de rechange sur des sites spécialisés.

Les performances de cet appareil dépendent du modèle choisi, de l’état du système du pulvérisateur, mais aussi des conditions climatiques dans lesquelles il est utilisé.

pulvérisateur agricole pompe électrique

Le pulvérisateur agricole permet d’épandre plusieurs types de produits phytosanitaires tels que :

  • les engrais liquides ;
  • les insecticides ;
  • les herbicides ;
  • les acaricides ;
  • les corvicides.

Les fongicides, les molluscicides ou encore les nématicides peuvent aussi être diffusés à l’aide de cette machine. Toutefois, la préparation ainsi que l’épandage de ces différents produits doivent être effectués selon les règlements en vigueur, particulièrement l’arrêté du 16 juin 2009. Cette dernière stipule que tout agriculteur doit impérativement enregistrer les applications phytosanitaires effectuées sur son exploitation agricole. Le but est de simplifier les contrôles en favorisant une bonne traçabilité du produit.

Matériel agricole : opter pour une pompe électrique 12 volts pour son pulvérisateur

Une pompe électrique est un appareil qui permet de mettre en mouvement un fluide, quelle que soit sa nature, dans le but de le déplacer. Les pompes électriques 12V quant à elles tiennent leur nom du voltage utilisé pour leur fabrication et leur fonctionnement.

La pompe électrique est un composant phare du pulvérisateur. C’est elle qui assure le déplacement des produits (insecticides, engrais liquides…) de la cuve vers les buses qui elles, se chargent ensuite de les diffuser sous forme de gouttelettes. En fonction de ses caractéristiques, cet appareil peut être utilisé pour réaliser efficacement des travaux d’épandage d’engrais, de viticulture ou d’arboriculture.

Il est pour cela essentiel d’en effectuer judicieusement le choix. Il doit non seulement être adapté au pulvérisateur, mais aussi à l’utilisation que vous souhaitez en faire pour des performances optimales.

Les différents types de pompes électriques 12V

Sur le marché, plusieurs modèles de pompes électriques 12V sont proposés. Il s’agit notamment des pompes électriques à engrenage, des pompes électriques à piston, des pompes électriques à membrane et des pompes électriques à piston membrane.

Les pompes électriques à engrenage

Ce sont des pompes volumétriques rotatives dotées d’un rotor à l’intérieur duquel se trouve un pignon. Ce type de pompe développe dans la plupart des cas un débit régulier non pulsatoire.

pompe électrique 12v

Les pompes électriques à piston

Très efficaces pour l’épandage des engrais et pour les traitements phytopharmaceutiques, les pompes à piston sont capables d’atteindre des pressions très élevées. Elles utilisent un piston qui coulisse dans un cylindre afin de refouler un fluide précédemment admis dans le cylindre via un clapet. Ce type de pompe électrique peut aussi atteindre des débits élevés et est tout à fait adapté pour les travaux en arboriculture et en viticulture.

Les pompes électriques à membrane

Les pompes électriques à membrane sont des pompes volumétriques qui permettent de déplacer un fluide de manière alternative, ceci grâce aux membranes dont elles sont équipées. Ces modèles ont l’avantage d’être polyvalents et utiles dans de nombreux domaines comme la viticulture, l’arboriculture ou encore les grandes cultures. Ces pompes électriques peuvent aussi être utilisées pour l’épandage de liquides visqueux, de solvants, de produits chimiques, etc.

Les pompes électriques à piston membrane

Ce sont des pompes munies de pistons et de membranes. Plus précisément, elles possèdent plusieurs pistons, chacun relié à une membrane. Lorsque les pistons se déplacent, les membranes se contractent et se relâchent par alternance pour enclencher le pompage. Les pompes électriques à piston membrane sont particulièrement performantes, puisqu’elles possèdent à elles seules les avantages des modèles à piston et des modèles à membranes.

Comment choisir une pompe électrique 12V ?

Le choix d’une pompe électrique doit être effectué en fonction des besoins de transmissions et de débit de l’exploitation agricole. Il est aussi important de se référer à la puissance d’énergie requise pour garantir le bon fonctionnement de la pompe, mais aussi pour ne pas compromettre les appareils qui y sont raccordés, notamment le générateur. La capacité d’éjection doit également être prise en compte pour éviter de mettre en rupture le système desservi par la pompe.

Comment entretenir une pompe électrique 12V ?

Pour le bon fonctionnement d’un pulvérisateur, il est essentiel de bien entretenir la pompe électrique 12 V. À cet effet, il convient de vidanger l’huile de l’équipement selon les recommandations du concepteur. Lorsqu’il s’agit d’une pompe neuve, la première vidange doit être effectuée au bout de 50 heures de travail et ensuite une fois chaque année. Pour les modèles à membranes, les membranes doivent être contrôlées et remplacées tous les 2 ans environ ou après 200 heures de fonctionnement.

Pensez également à ouvrir régulièrement le corps de l’appareil pour nettoyer l’intérieur ainsi que les pièces pouvant se rouiller. En cas de pièces défaillantes, les pièces détachées de remplacement doivent être judicieusement sélectionnées pour garantir leur compatibilité avec l’appareil.

coût pulvérisateur agricole

Matériel agricole : qu’en est-il des coûts ?

Avec le contexte actuel, les prix du matériel agricole ne cessent d’augmenter. Malgré la demande en constante évolution, pas moins de 95 % des fabricants devront augmenter leurs prix selon une étude interne de l’Axema. Cela est dû à la pénurie des matières premières, principalement de l’acier.

Même si les ventes réalisées au cours l’année 2020 par les constructeurs auprès des réseaux de distribution ont été stables comparé à l’année 2019, et que 2021 connait un bon début d’année, 75 % des constructeurs restent affectés par cette pénurie, notamment celui de l’acier. En seulement un an, le coût de l’acier a connu une forte évolution, passant de 550 euros la tonne à 1250 euros environ. Or, d’après le syndicat des agroéquipements, le prix de l’acier équivaut à 30 à 40 % du tarif de production moyen du matériel agricole.

C’est un cas classique d’une demande en forte hausse et d’une offre en crise. Heureusement, des solutions collectives émergent de plus en plus pour faire face à ce bouleversement.

En somme, le matériel agricole est un ensemble d’équipements dont les agriculteurs ne peuvent désormais plus se passer. Les pulvérisateurs font partie des incontournables sur les exploitations agricoles. Équipés d’une pompe électrique 12V, ils permettent d’assurer efficacement l’épandage des produits. Prenez le soin d’en effectuer un bon choix pour bénéficier des performances optimales de cet appareil.

Rate this post