Devenir community manager : définition, fiche métier, formation, salaire

Le community manager ou animateur de communauté et la personne en charge de l'animation de réseaux sociaux d'une entreprise. Ce métier vous intéresse ? Voici tout ce vous devez savoir pour devenir community manager ?
Community manager

Vous voulez devenir community manager ? Vous avez envie de découvrir ce métier car il vous intrigue ? Ce métier est en plein essor grâce à la transformation digitale des entreprises de plus en plus présente.

Si vous êtes créatif, que vous aimez les métiers du web et que vous êtes amoureux des réseaux sociaux, ce métier est fait pour vous. C’est parti !

Définition : qu’est-ce qu’un community manager ?

Un community manager va gérer et animer des communautés web, qui sont des espaces conversationnels pour la plupart hébergés au sein des réseaux sociaux comme Instagram, Facebook, Linkedin, Twitter, Youtube, etc. C’est pourquoi on le surnomme “animateur de communautés” en français.

Chez l’annonceur, en agence, en entreprise, pour des personnalités, rattachés à un site internet, le rôle du community manager est assez flexible. Il va permettre de fédérer et d’animer les échanges ou partages entre tous les membres d’une communauté web. Il va donc assurer un lien entre les internautes abonnés à ses comptes sociaux et la marque ou personne pour laquelle il ou elle travaille. 

Pour résumer, le community manager est vu comme un véritable ambassadeur digital de la marque.

Quelles sont ses missions ?

Animer la communauté et renforcer la cohésion

animer une communauté

Sa mission principale et la plus importante est de rapprocher la marque du consommateur. En effet, il va devoir rechercher de l’engagement auprès de son audience, tout en fédérant et animant les espaces d’interaction, de partage et d’échange afin de susciter le débat.

Il est responsable de la médiation entre la structure, la marque, la personne qu’il représente et la communauté adhérente à la marque. Il doit faire des membres déjà existants un relai d’information au sein de la communauté. Les transformer de simples clients en ambassadeurs de marque !

Son but est également d’interagir le plus possible avec les différents membres de sa communauté pour répondre à leurs questions et échanger au maximum.

Il devra assurer la fidélisation des internautes grâce à la création d’événements on-line comme par exemple des jeux concours ou des newsletter ou des événements physiques pour regrouper la communauté et les influenceurs de la structure.

Développer la notoriété de la marque sur internet

notoriété de marque

Pour accroître la visibilité de l’entreprise, fidéliser un réseau client ou acquérir de nouveaux clients, il doit convertir ses internautes en ambassadeurs ou relais d’informations. Si le contenu est de qualité et qu’il plaît aux membres de la communauté qu’il correspond aux valeurs de cette dernière, ils pourront alors le partager sur leurs réseaux sociaux.

Il doit également faire en sorte que le avis clients sur la marque, ses fortuits et services soient positifs sur les plateformes dédiées (google my business, trustpilot, fiches produits, forums…). Cet élément de réassurance est tellement important qu’il devient le nerf de la guerre des community managers. Il pourra planifier des partenariats ou parrainage avec d’autres sociétés pour renforcer davantage la notoriété de la structure. En quelque sorte, il devra faire du marketing.

Il va aussi se mettre à la recherche de nouveaux réseaux sociaux pour accroître la visibilité de l’entreprise pour laquelle il travaille. Il peut aussi travailler sur la stratégie de communication et la diffuser sur les réseaux sociaux. Il va devoir planifier les posts, définir des objectifs et des indicateurs permettant de suivre la vie de la communauté et enfin être très créatif.

Rester en veille sur le web

veille e-réputation

Une autre de ses missions est la veille concurrentielle : recueillir les informations concernant la thématique de la marque pour les partager à la communauté puis contrôler ce qu’il se dit sur la marque en dehors de la communauté et donc assurer la e-réputation de la société ou personnalité. 

Il ou elle pourra surveiller les nouveaux usages techniques, sociaux ou de marketing sur les nouvelles plateformes ainsi que sur celles déjà existantes ce qui permettra de pouvoir les anticiper. Il est donc essentiel de configurer différentes alertes sur la marque et ses concurrents afin de savoir tout ce qui se dit sur le web et intervenir si nécessaire.

Pour cela il ou elle va devoir scruter régulièrement les sites, les forums, blogs en lien avec l’activité de sa structure et en extraire toute information pertinente. Il va alors pouvoir mettre en place des tableaux de bord et KPI grâce à sa maîtrise des outils en social listening ou data intelligence comme Google Alert, Talkwalker, Synthesio, Opinionwatch…

Accompagner le développement technique et fonctionnel de la plateforme

développement technique et fonctionnel social media

La partie technique est très importante pour que les échanges se passent au mieux. Le ou la community manager va devoir veiller aux conditions d’utilisation du site en tant que modérateur et supprimer les contenus interdits pour que la net-étiquette (charte) soit bien respectée. Il devra aussi signaler les bugs afin que la plateforme soit disponible. C’est aussi lui qui aura le devoir de coordonner les équipes techniques et les améliorations à apporter au site. 

Il va devoir gérer l’historique et l’archivage des données contenues sur le site. Cette tâche peut paraître secondaire mais elle est très importante pour la lisibilité du site. Il est également important d’analyser le buzz marketing et de suivre l’image de la marque ainsi que l’audience.

Établir le social media reporting et analyser

comunity manager social media reporting et analyse

La communauté est au centre des préoccupations du community manager. C’est pourquoi, grâce à des plateformes d’analyse telles que Google Analytics, il suivra et analysera les indicateurs de satisfaction de toutes les personnes de la communauté, les indicateurs de fréquentation et proposera par la suite des axes d’améliorations.

Devenir community manager : les compétences et qualités nécessaires

Faut-il être compétent pour faire CM ? 

La réponse est oui. Il faut surtout maîtriser les réseaux sociaux comme un pro ! Le  community manager doit posséder de multiples compétences dans son domaine, qu’il peut acquérir au sein de sa pratique personnelle au travers des réseaux sociaux, des outils du marketing digital ou de sa veille sur le sujet. Mais c’est au cours de ses études dans le domaine qu’il va acquérir le plus de compétences. Nous allons voir une petite liste des principales compétences pour être un bon community manager.

Attention, s’il vous manque un de ces points, ce n’est pas pour autant perdu car personne n’est parfait. Un community manager doit

  • Savoir animer et gérer sa communauté
  • Maîtriser les médias sociaux
  • Avoir une culture du web
  • Savoir rédiger (posts sur Instagram par exemple)
  • Savoir fédérer sa communauté
  • Maîtriser les outils de partage, de veille, de curation, de métriques
  • Avoir des notions en graphisme ou design
  • Savoir se servir de WordPress
  • Avoir de bonnes connaissances en SEO (référencement sur Google)
  • Maîtriser l’utilisation d’outils de marketing digital
  • Connaître et maîtriser le sujet ou le thème de l’entreprise
  • Être capable d’appréhender le Retour Sur Investissement

Quelles sont les qualités nécessaires quand on est un community manager ? 

Votre curiosité et votre ouverture d’esprit vous donneront de nombreuses possibilités et vous permettront de trouver des scoops et tendances du moment. Alors, on cherche ! 

Votre esprit d’analyse envers les besoins et demandes des internautes vous sera indispensable afin d’apporter une réponse adaptée. Cet esprit sera aussi requis pour l’analyse des données statistiques afin d’en tirer les bonnes recommandations.

Votre manière de communiquer est très importante pour avoir un bon effet. Vous devrez partager avec enthousiasme et conviction les idées et les valeurs de la marque. L’art de manier les mots à l’oral comme à l’écrit est donc très important.

Formation : Et comment on fait pour devenir Community Manager ?

formation community manager

Le métier de CM vous intéresse ? Il faut tout d’abord savoir que le métier de community manager est avant tout un métier de passionné. Il faut constamment se tenir au courant de ce qu’il se passe et le pratiquer dans sa vie personnelle. La curiosité et l’auto-formation sont évidemment indispensables même s’il est toujours mieux de posséder un diplôme pour démarrer. 

Pour accéder au métier de community manager, il vous faut entre un Bac +3 et Bac +5 en fonction des recruteurs. Voici quelques cursus universitaires qui vous permettront de devenir community manager.

  • Dans les formations en niveau Bac +3, le Bachelor Universitaire de Technologie Métiers du Multimédia et de l’Internet ( B.U.T MMI) vous préparera au métier de community manager grâce à l’acquisition d’une expertise globale sur les métiers du multimédia et du web tout en mettant en pratique vos compétences techniques.
  • Vous pouvez choisir  le Bac +3 Community manager/Animateur blog à l’EEMI, un Bac +5 en Sciences Humaines, le Master Web community manager et réseaux sociaux à l’INSEEC ou encore le Master 2 professionnel Expert média à la Sorbonne Nouvelle à Paris. 
  • Tous les Bac +3 à Bac +5 dans le domaine de la communication digitale ou numérique, du web, du marketing, des relations publiques, du journalisme ou des nouvelles technologies sont aussi de bons diplômes pour accéder à ce métier.
  • Il ne faut pas non plus négliger les IEP (Instituts d’Etudes Politiques) ou les Écoles de commerce tout en intégrant en parallèle une spécialisation en marketing ou en communication on line
  • Il existe aussi 8 établissements en Ile-de-France où vous pouvez préparer une licence professionnelle en apprentissage des métiers du numérique : conception, rédaction et réalisation web.
  • Si vous ne voulez pas trop dépenser dans les études, l’école du digital propose une formation 100% financée, c’est-à-dire une formation gratuite pour devenir CM.
  • L’institut des médias et de la communication propose un réel cursus sur les métiers du digital. Vous retrouvez aussi le CFPJ ou l’Ifocop.
  • Vous pouvez aussi passer le certificat de community manager au sein de la CFPJ ou encore faire une formation aux réseaux sociaux à l’Ifocop ou OpenClassrooms en Ile-de-France.
  • Dans le cadre d’une reconversion professionnelle il est possible de se former en ligne avec des formations financées par le CPF. Par exemple, l’organisme de formation en ligne l’école Française propose une excellente formation réseaux sociaux à distance à suivre sur sur 4 semaines avec des vidéos de cours, supports avancés téléchargeables, assistance pédagogique et mentorat avec un professionnel expert.

Rien de mieux que d’avoir des expériences pour apprendre le métier : faites des stages. Énormément de sociétés sollicitent des stagiaires pour les aider. Faites valoir votre envie de continuer avec eux, peut-être que vous pourrez décrocher un CDI…

Salaire : Et combien ça  paye ?

Quand on parle chiffre, il y a du monde ! Alors, pour tout vous dire, votre salaire ne sera sûrement pas celui que vous aviez imaginé mais il va varier en fonction de la boîte dans laquelle vous travaillez. Pour avoir tout de même une petite idée, à vos débuts votre salaire réel de community manager varie entre 24 et 30 000 (eur) brut/an. Plus vous aurez de l’expérience, de l’ancienneté dans la structure, plus il sera facile pour vous de négocier un salaire plus élevé. Les jeunes cadres gagnent en général entre 30 et 40 000 (eur) et les cadres confirmés entre 40 et 60 000 (eur) par an.

Si vous êtes bilingue, vous pouvez toujours tenter votre chance aux Etats-Unis, qui sont bien plus généreux.

Statut du community manager : Salarié ou Freelance ?

Freelance

Vous voulez être indépendant ? Le community management de freelance est fait pour vous.  Vous pourrez gérer votre travail tout en mettant en avant vos sujets principaux. Pour cela, vous n’êtes pas obligés de passer par une école ou un institut de formation même si cela est conseillé.

Mais avant toutes choses, il faut vous préparer et être sûr que cela est fait pour vous. Pour cela, faites une liste des raisons pour lesquelles vous voulez être indépendants, puis faites en une pour vos dépenses et frais dans votre vie quotidienne : le business plan. Cela vous aidera à savoir si la freelance et vous, êtes compatibles ?

Sachez que la freelance demande énormément de travail et que si vous pensiez à la détente et à la tranquillité, passez votre chemin. Il vous faudra travailler d’arrache-pied sans voir les résultats avant un bon moment. Il vous faudra être patient et persévérant. 

Si vous voulez être rapidement reconnu, vous devrez mettre en avant vos compétences et votre savoir-faire. Il vous faudra être unique en votre genre car la rareté crée la demande. Par exemple, il est possible de créer un blog ou un profil Linkedin Pulse ou Viadeo pour rencontrer des professionnels et vous valoriser afin que les marques ou personnes puissent vous découvrir plus facilement. 

Salarié

Si vous n’êtes pas du style à vous lancer seul dans cette aventure, vous pouvez privilégier un contrat salarié dans une entreprise par exemple. Notez qu’il y a de très nombreuses offres d’emploi de Community Manager pour des missions courtes, mais il est assez difficile de décrocher un CDI. Cependant, avec de la volonté et en mettant en avant vos compétences, vous y arriverez !

Quelles sont les perspectives d’évolution du Community Manager ? 

La réponse est oui, comme pour tout travail. Encore faut-il en avoir l’occasion. Soyez patients, montrez votre envie d’évoluer et mettez en avant vos compétences et qualités à votre poste actuel.

En général, vous pourrez évoluer après 3 et 5 ans d’expérience dans le métier mais tout est possible car chaque personne est unique. Cette évolution vous apportera une plus grande responsabilité. Vous aurez l’occasion d’encdrer des équipes en ajoutant une dimension de management à vos compétences.

Les postes d’évolution pour un community manager sont le Social media manager, le Social media strategist, le Content manager, le Brand manager, ou encore le Chargé de veille. Après une bonne évolution, vous pourrez prétendre à un poste de directeur marketing à condition d’étoffer vos compétences.

En outre,  vous pouvez tout à  fait vous diriger vers un poste de chef de projet web, de chargé de développement 2.0, de gestionnaire de contenus éditoriaux ou encore de consultant en communication, si cela vous plaît.

Cette fiche métier de Community Manager vous a permis de renforcer votre envie de faire ce métier ou vous a tout simplement fait découvrir l’emploi de vos rêves ? N’hésitez-pas à nous faire part de vos impressions !