Devenir Motion Designer : métier, compétences, formation, salaire

Véritable artiste et technicien, le Motion Designer ne fait pas qu'animer des formes graphiques. Il aide les clients à matérialiser leur projet de support numérique en effectuant des montages, donner vie à des images, et plus encore. Découvrez tout ce qu'il faut savoir sur ce métier qui prend de plus en plus d'ampleur depuis ces dernières années.
devenir motion designer

Le monde du numérique ne cesse d’évoluer au fil des années. Aujourd’hui, les publicités, le cinéma, et même les supports pédagogiques ne se limitent plus à des images ou à de simples tournages. Pour attirer plus d’audience, ils demandent des animations plus complexes, en faisant bouger des formes ou des dessins… un métier en est donc né : le Motion Design. Si vous êtes passionné par le graphisme et l’animation, cet article est fait pour vous. Découvrez comment devenir Motion Designer, ainsi que tous les éléments qui gravitent autour de ce métier passionnant.

Qu’est-ce que le métier de motion designer ?

Un Motion Designer est un graphiste qui donne vie à des formes numériques. À l’aide des logiciels d’animation spécialisés, il crée et conçoit des animations 2D ou 3D, inclut des sons, des effets spéciaux, des textes, des typographies et des formes. Tous ces éléments sont mis en place en suivant une certaine harmonie et coordination, afin de rendre le produit plus interactif. Le Motion Designer est donc un artiste et un technicien en même temps.

Aujourd’hui, le Motion Design est sollicité dans presque tous les supports numériques de communication. Parmi eux, il y a les publicités, les miniséries, les présentations de projets, les débuts ou les génériques de films, les dessins animés, et plus encore. À part la qualité des animations, le Motion Designer s’assure également de la qualité de scénarisation pour fournir un produit attirant.

Les missions d’un Motion Designer

L’objectif du Motion Designer est simple : réaliser et produire des éléments graphiques animés à partir de la demande de son client. Le produit doit répondre exactement aux critères requis, en y intégrant des animations et des effets spéciaux. Ensuite, le Motion Designer exporte le projet en format vidéo, et le livre à son client.

Au même titre que le community manager, c’est un métier artistique particulièrement en vogue à l’ère du numérique et de l’art digital. En effet, la vidéo est de plus en plus utilisée par les entreprises notamment sur les réseaux sociaux. Qu’il soit freelance ou salarié, le motion designer n’a donc aucun mal à trouver du travail s’il est compétent.

Voir aussi : 5 conseils pour devenir graphiste freelance

Comment un Motion Designer donne-t-il vie à un projet ?

Le processus de création d’un projet de Motion Design prend source à partir de la demande d’un client. Il est défini en plusieurs étapes dont vous pouvez voir ci-dessous.

Le briefing client

Lors du premier brief avec le client (ou le chef de projet), le Motion Designer établit un cahier de charges. Il y notera les demandes de son client, les éléments principaux qui doivent figurer dans le projet ainsi que l’identité graphique de l’entreprise du client. Le cahier de charges doit être précis afin de répondre exactement aux exigences de ce dernier.

Pour cela, le Motion Designer interroge le client sur les directives du projet.  Il doit prendre en compte le ciblage du produit, son lieu d’exercice, le canal de communication à employer, le message à faire passer, la charte graphique et les goûts personnels du client. Le but est de reproduire précisément l’idée du client avec la qualité graphique acquise par le Motion Designer au fil de ses précédentes expériences.

motion design

Le moodboard

Après l’établissement du cahier de charges, le Motion Designer crée le moodboard. Il s’agit d’un cahier de tendance, dans lequel il inscrira les premiers éléments graphiques du projet. Ces derniers seront conformes aux exigences du client dans le cahier de charges.  En addition, le Motion Designer inclura les éléments accompagnateurs du projet : les voix, les effets sonores, la musique de fond

Storyboard

Une fois le moodboard créé, le Motion Designer établit le storyboard. Il inclut les premiers éléments de mise en scène, dont les plans séquences, les transitions, les enchaînements de mouvements et les animations. Il présente ensuite le storyboard au client, afin que ce dernier puisse voir le rendu des animations et le concept général du projet.

Le storyboard permet également de voir les idées à rajouter ou les éléments à supprimer. Le client et le Motion Designer se concertent une fois de plus pour définir ensemble le concept final du projet. Le storyboard servira à un premier aperçu du produit avant sa réalisation. Une fois que le storyboard est révisé et validé, le Motion Designer peut maintenant procéder à la réalisation du projet.

Réalisation

C’est la partie principale de l’activité du Motion Designer. À partir du moodboard et du storyboard, il entame la réalisation du projet. Pour cela, il va avoir besoin de logiciels de montage vidéo, de création et d’animation graphique 3D. Parmi eux, il y a Adobe Illustrator, Photoshop, InDesign, After Effects ou encore Cinema 4D.

La réalisation du projet requiert les activités te compétences suivantes :

  • La création des éléments graphiques 2D et/ou 3D
  • L’intégration des animations et effets spéciaux
  • L’intégration des éléments sonores
  • Le montage du projet
  • La finalisation, la sauvegarde et l’exportation du projet
Exemple d'animation vidéo avec le logiciel Adobe After Effects
Exemple d’animation vidéo avec le logiciel Adobe After Effects

Quelles sont les qualités et compétences requises pour devenir Motion Designer ?

Comme nous l’avons dit en haut, un Motion Designer est à la fois un artiste et un technicien. Si vous voulez devenir un excellent Motion Designer, vous devez d’abord être un bon graphiste. Il vous faut maîtriser tous les outils et techniques de production, tels que les logiciels graphiques et les logiciels de montage vidéo et post-production. Vous devez également avoir des expériences en typographie, PAO, et en création de moodboard et storyboard.

Un Motion Designer doit avoir l’esprit d’un artiste. Il doit être à jour sur les nouvelles tendances en matière de graphisme et animation. De plus, il doit être créatif, réactif, polyvalent et surtout passionné. La signature d’un bon Motion Designer se reflète toujours dans ses créations, qu’importent les exigences de sa clientèle. Pour être un bon professionnel, il doit trouver un juste équilibre entre respect des attentes client et créativité !

Pour les contenus de projet, le Motion Designer doit respecter l’éthique en rapport avec les droits d’auteur. Il se doit d’utiliser des images, des formes et de musique de fond libre de droits. Si possible, il doit être capable de créer ses propres éléments accompagnateurs.

Enfin, vous devez avoir un sens de l’écoute, de la compréhension et de la communication. Cela vous servira à établir un bon échange d’idées entre vous et vos clients. Vous pourrez cerner complètement et rapidement les exigences de ce dernier afin de créer le produit qu’il a en tête.

En bonus : soyez bilingue ! Vos clients peuvent venir de partout dans le monde. Vous devez donc au moins maîtriser le Français et l’Anglais. Actuellement, plusieurs pays utilisent l’Anglais pour communiquer. Donc, pour ne laisser passer aucune opportunité, pensez à l’apprendre et à passer le TOEIC.

Les formations pour devenir Motion Designer

S’il est toujours possible de se former en autodidacte, il est préférable de faire des études pour acquérir les meilleures techniques et obtenir un diplôme reconnu.

Aujourd’hui, plusieurs établissements proposent des formations pour devenir Motion Designer. Plusieurs cursus y sont disponibles, avec les matières comme le webdesign, l’infographisme, la conception 2D / 3D, le montage vidéo, etc.

Les étudiants en Motion Design seront diplômés suivant les années de cursus. Le minimum est le bac+2, avec un diplôme BTS en Design Graphique. Vous pouvez aller jusqu’au Bac+5, avec un diplôme MMI ou métier du multimédia et de l’internet.

Les meilleures écoles pour se former au motion design

De nombreuses écoles spécialisées permettent d’obtenir un mastère ou un niveau bachelor en motion design. Parmi les meilleures, on peut citer :

  • École de l’image GOBELINS (Paris) ;
  • MJM Graphic Design (Paris, Bordeaux, Lille, Nantes, Rennes, Strasbourg et Toulouse) ;
  • L’École Multimédia (Paris) ;
  • Brassart, l’école des métiers de la création (Aix-en-Provence, Annecy, Arles, Bordeaux, Caen, Grenoble, Lille, Lyon, Montpellier, Nantes, Paris, Strasbourg, Toulouse, Tours) ;
  • LISAA, Institut Supérieur des Arts Appliqués (Paris, Nantes, Strasbourg, Rennes, Bordeaux, Toulouse) ;
  • e-artsup, l’école de la passion créative (Paris, Lyons, Nantes, Strasbourg, Montpellier, Bordeaux, Toulouse, Nice) ;
  • etc.

En choisissant une de ces écoles, vous aurez de meilleures chances de travailler dans une entreprise de prestige comme Gorille, l’agence Motion design élue Motion Designer de l’année (En savoir plus).

Quel salaire pour un motion designer ?

La rémunération du Motion Designer varie selon le milieu où il exerce et son expérience. Pour un débutant, le salaire se situe entre 2 100 et 2 300 euros net par mois. Certains professionnels expérimentés peuvent même percevoir jusqu’à 7 000 euros !

Le salaire d’un freelance dépend du type de projet et de la clientèle. La moyenne se situe entre 2 000 et 4 000 euros net mensuel. Bien sûr, ce ne sont pas des données figées dans le temps, et peuvent varier selon l’évolution de l’offre et de la demande. Les nouvelles tendances en contenu peuvent également impacter sur le salaire d’un Motion Designer.

Les métiers de l’audiovisuel et du web design sont très recherchés et il est donc facile de trouver une emploi en CDD ou en CDI dans cette branche. Notez que de nombreux motion designers optent pour le contrat freelance qui leur laisse plus de liberté.

Pour vous aider réussir votre entretien d’embauche, n’hésitez pas consulter nos listes de qualités et défauts professionnels !

5/5 - (1 vote)