Quand le divertissement se met à la crypto monnaie

Piliers de l’industrie du divertissement, le cinéma, la musique et le gaming sont fortement influencés par la monnaie virtuelle.
divertissement crypto

Malgré une première décennie faite de hauts et de bas, de désillusions et d’augmentations, le Bitcoin reste un investissement attractif et devient de plus en plus fiable. La technologie blockchain explose et investit tous les secteurs d’une société tournée vers le digital. Piliers de l’industrie du divertissement, le cinéma, la musique et le gaming sont fortement influencés par cette monnaie virtuelle.

Blocs et chaînes autour de la salle de cinéma

Magic Money: The Bitcoin Revolution, Trust Machine: The Story of Blockchain sont quelques exemples de films parmi d’autres. La cryptomonnaie inspire les documentaires et les fictions permettant de démocratiser les mystères de la crypto grâce au grand écran. Aujourd’hui, la technologie blockchain ne s’arrête pas là et influence ce qui se trame derrière la caméra en se faufilant dans l’industrie du cinéma en général. Depuis 2018, la chaîne Major Cineplex a instauré le paiement en cryptomonnaie dans 143 cinémas en Thaïlande. Les utilisateurs peuvent acheter leurs places et leurs boissons à travers l’application RapidzPay.

Méthode de paiement et de financement. En 2018, la comédie No Postage Necessary est le premier long-métrage à sortir via l’appui total de la technologie blockchain. Pour voir le film, il faut l’acheter sur la plateforme blockchain Vevue et payer avec la cryptomonnaie de l’application, symbolisant un cryptocourant qui s’accentue depuis dix ans, selon une analyse de Betway Online Casino. Comme pour l’appli citée auparavant, les concurrentes du Bitcoin poussent et devraient encore se multiplier au cours des prochaines années. Institutions, logiciels, stars mais aussi pays se lancent dans la création de leur propre monnaie.

Musique : rendre justice à l’artiste

musique

Avec les multiples intermédiaires de l’industrie musicale, les montants revenant aux artistes par écoute sont très bas sur les plateformes de streaming. La blockchain veut simplifier cette tendance pour rétablir la juste valeur de l’œuvre. C’est dans ce contexte qu’apparaît Tune.fm, première plateforme de streaming appuyée par la blockchain et qui rémunère les artistes en monnaie numérique (jetons JAM) pour chaque seconde d’écoute de leurs chansons. Ces jetons sont directement débités aux utilisateurs pour une rémunération plus juste de l’artiste.

En 2014, les fans avaient pu acheter l’album de 50 Cent, Animal Ambition, en Bitcoin. Un événement pour l’époque. Sécurité et économie, ces avantages qui ont rapidement charmé Microsoft. Dès 2014, le géant étasunien permet aux utilisateurs d’utiliser les bitcoins pour créditer les comptes utilisateurs. L’option de paiement est du coup valable pour se procurer la carte cadeau Xbox. Litcoin, XRP… Ce sont en tout plus de 50 monnaies virtuelles qui vous donnent accès à un vaste choix de films et de jeux sur le Marché Xbox Live.

Jeux vidéo : vers un crypto gaming

Selon un rapport de Superdata, l’industrie du jeu vidéo a déjà dépassé celle du cinéma et de la musique. Une ruée vers l’or dans laquelle s’est glissée sans surprise le Bitcoin et ses concurrentes. Tout d’abord en tokenisant l’économie des gamers qui peuvent acheter leurs objets virtuels avec des crypto monnaies. Des transactions parmi les plus sûres du marché mais aussi des récompenses.

Les 65 millions de joueurs de League Of Legends – via un partenariat avec Refereum – peuvent glaner des cryptomonnaies selon les exploits réalisés à l’intérieur du jeu. Ce phénomène est d’ailleurs la base des jeux crypto. Ces derniers priment les adeptes via des cryptomonnaies. Les Tron, Bitcoin et autres Ethereum sont stockées dans un portefeuille intégré aux applis comme Bitcoin Hodler, la version crypto de Flappy Bird, ou encore Bitcoin Bounce. Le but étant d’aller le plus loin possible sans tomber dans le vide et en évitant les obstacles. L’imagination est sans limite avec Cryptokitties dans lequel des chats virtuels sont négociés en échange de la cryptomonnaie Ether.

Plus qu’une simple méthode de paiement via les cryptomonnaies, la blockchain révolutionne le cinéma, la musique, le gaming et l’industrie du divertissement en général. Son marché annuel devrait passer de 210 millions de dollars en 2016 à 2,3 milliards de dollars en 2021.