Où en est le déploiement de la 5G en France ?

Le déploiement de la 5G a déjà démarré dans les grandes villes en France. Il faudra cependant patienter encore quelques années pour un déploiement de ce nouveau réseau mobile ultra rapide sur tout le territoire.

déploiement de la 5G en France

Lancée en novembre 2020 en France, la technologie 5G a le vent en poupe. Au fil des années, elle a connu de nombreuses évolutions qu’il importe de connaître afin d’en profiter pleinement. Deux ans après son lancement, où en est le déploiement de la 5G en France ? Focus !  

Le déploiement de la 5G en France : comment ça se passe et avec quels opérateurs ?

Le 18 novembre 2020 est la date du lancement officiel du réseau mobile 5G en France. C’est à ce moment que les opérateurs Orange, Free, SFR et Bouygues ont reçu l’autorisation d’activer leur réseau 5G. Depuis lors, la 5ème génération de téléphonie mobile est rendue accessible à tous les clients ayant souscrit les forfaits 5G dans les zones où les antennes sont activées.

Les opérateurs sont tenus au respect d’un cahier des charges imposé par l’ARCEP. Cependant, ils ont le monopole du choix des villes où sera installée la 5G ainsi que du timing de son activation. Ils sont également libres de décider des fréquences (élément majeur dans la qualité du débit) qu’ils désirent utiliser pour telle ou telle autre commune.

L’objectif est de couvrir les deux tiers de la population en 2025 et d’avoir un réseau 5G complet à l’horizon 2030.

Le déploiement de la 5G ne se fait pas en simultané et aux mêmes endroits par les opérateurs. Chaque opérateur déploie son réseau 5G de manière progressive et suivant sa propre stratégie. Tous ces paramètres pris en compte, il est parfois difficile de dire quel opérateur émet dans quelle ville et à quelle fréquence. 

Toutefois, tous les opérateurs doivent se conformer au calendrier imposé par l’ARCEP. En effet, le régulateur des télécoms prévoit une entière couverture des zones urbaines. L’objectif est de couvrir les deux tiers de la population en 2025 et d’avoir un réseau foncièrement 5G à l’horizon 2030.

Le déploiement de la 5G : où en est-on ?

déploiement de la 5G

Depuis le lancement du réseau 5G en novembre 2020, le nombre d’antennes activées et de villes couvertes n’a pas cessé d’augmenter. En effet, le déploiement de la 5G comme expliqué ici se fait de manière méthodique commençant par les grandes villes qui présentent un risque élevé de saturation de la 4G.  

Afin de suivre l’évolution du nouveau réseau, l’ARCEP, le régulateur des télécoms détient un observatoire qui publie chaque trimestre l’évolution du déploiement de la 5G sur le territoire. Le plus récent a été publié en juin 2022 et présente un rapport datant du 31 mars 2022. 

À ce moment, cet observatoire a notamment dénombré :

  • 14.404 antennes pour la 5G Free Mobile, dont 20 % équipées de 3,5 GHz et 80 % utilisant 700 MHz ;
  • 7.132 antennes pour la 5G Bouygues Telecom, dont 42 % équipés de 3,5 GHz et 6 812 de 2,1 GHz ; 
  • 5.721 pour la 5G SFR, dont 55 % équipés de 3,5 GHz et 2.596 utilisant 2,1 GHz ;
  • et 3.491 pour la 5G Orange, dont 92 % pourvus de 3,5 GHz et 442 utilisant 2,1 GHz. 

Free mobile l’emporte avec 934 nouveaux sites activés de janvier à mars 2022. Ces chiffres émis par l’ARCEP permettent de suivre le rythme auquel se déploie la 5G. En gros, plus de 4 400 communes sont couvertes par SFR, plus de 6 600 par Bouygues, près de 1 100 par Orange et plus de 9 655 par Free

Pour simplifier le suivi des progressions de leur réseau 5G, les opérateurs ont mis sur internet une carte de couverture mobile. Celle-ci vous permettra d’identifier les différentes communes couvertes par SFR, Bouygues, Orange et Free.

VOIR AUSSI : Fibre optique : quels sont les avantages et inconvénients ?

5G en France : quelles sont les obligations des opérateurs ?

En collaboration avec le gouvernement, l’ARCEP a défini les grandes lignes pour le déploiement de la 5G en France. Les opérateurs de téléphonie mobile se doivent donc de respecter cette feuille de route. 

Exigences concernant la bonne couverture mobile

L’objectif majeur défini par le gouvernement est la bonne couverture mobile du réseau 5G au profit de tous les Français. Afin de bien comprendre les exigences de l’ARCEP envers les opérateurs, il convient de voir de plus près les modalités d’attribution du spectre 5 G. 

Pour l’année 2020, l’ARCEP a exigé de chaque opérateur qu’il équipe au moins deux villes en 5 G. Quant au nombre de sites, il doit être d’un minimum de 3000 à 10 500 en 2025. L’autorité de régulation requiert également qu’en 2024, des antennes soient dissimulées dans les bâtiments. Cela vise à garantir la continuité du programme.

Exigences concernant les bandes de fréquences

L’ARCEP prévoit en 2022 un débit internet de 240 Mb/s répartis dans 75 % des installations. Chaque opérateur devra également mettre en place une couverture routière en 2025 pour les autoroutes et en 2027 pour les axes principaux. De plus, il a l’obligation d’offrir des services différenciés à usages innovants dans les secteurs de la santé, de l’automobile, de l’industrie ou des médias. 

L’ARCEP stipule qu’au cours de l’implémentation des deux dernières obligations, 25 % des emplacements doivent inclure les communes à faible trafic et les zones industrielles hors des grandes villes.

Important à savoir : en cas de non-respect des clauses, les opérateurs encourent une mise en demeure, une amende ou même une suspension de leur licence 5 G. Ils sont alors tenus à un respect strict du cahier des charges.

VOIR AUSSI : Connexion à Internet : quels sont les moyens d’accéder au web ?

5G en France : quels sont les avantages ?

antennes relais 5g

La technologie de la 5G permet la mise en œuvre et la concrétisation d’un grand nombre de projets technologiques. Elle favorise l’implémentation d’innovations technologiques telles que la réalité virtuelle, l’Internet des Objets ou encore les véhicules connectés.

La réduction du temps de latence demeure une caractéristique clé de la connectivité 5 G. Ce facteur est hautement profitable aux voitures autonomes qui ont besoin d’une vitesse instantanée de transmission des données. 

Le réseau 5G est également bénéfique pour la domotique ainsi que l’IoT. En effet, la densité de la 5G rend possible la conception d’objets connectés ultras performants. Ainsi, les équipements techniques de tout un bâtiment ou même les infrastructures routières peuvent être surveillés en continu. 

De même, il devient possible d’anticiper les dysfonctionnements et les potentielles réparations dont ces appareils auront besoin bien avant qu’ils ne tombent en panne.

VOIR AUSSI : Comment fonctionne la téléphonie VoiP ?

5G en France : quel forfait choisir ?

Orange, SFR, Free et Bouygues proposent une gamme de plusieurs abonnements téléphoniques 5G avec ou sans smartphone. Les forfaits 5G sont plus généreux en données que les forfaits 4G, ce qui explique leur coût légèrement plus élevé.

Toutefois, il est possible de trouver des offres 5G à moins de 20 € par mois surtout avec l’arrivée des opérateurs virtuelles (MVNO) sur le marché. En dehors des quatre grands opérateurs, Prixtel, RED ou encore La poste Mobile offrent un service 5G permettant l’activation des forfaits 5 G.

Des quatre grands opérateurs, Orange propose le meilleur débit en 5G (142 Mb/s), SFR propose 84 Mb/s, Bouygues le suit avec 71 Mb/s et Free vient en dernière position avec 31 Mb/s. Pour choisir votre forfait, prenez en compte le prix des forfaits et les performances de chaque opérateur et surtout les réseaux qui couvrent votre commune en 5 G.

Noter cet article