TikTok : quel avenir pour de réseau social et ses followers ?

Alors que Donald Trump envisage de bannir l'application TikTok des États-Unis, on se demande ce que va devenir l'app Chinoise ainsi que ses flollowers.
tiktok

Qu’est-ce que TikTok ?

C’est une application qui permet de créer et partager de courtes vidéos et qui remporte un grand succès auprès des jeunes. Elle a été lancée en septembre 2016 par l’entreprise chinoise ByteDance. Son succès en France a été boosté en 2018 via le rachat de Musical.ly, une application concurrente dont la communauté a été fusionnée avec celle de TikTok.

Mais cela va plus loin avec des hymnes synchronisés labiales qui génèrent des réponses en duo sur écran partagé, des «défis» qui transforment des tâches ennuyeuses en danses virtuoses, des prises de vue ironiques et incisives de la politique nationale par des adolescents trop jeunes pour voter etc… Pour en savoir plus sur TikTok, et obtenir quelques astuces pour développer votre communauté et avoir plus de vues et de followers, je vous invite à regarder la vidéo vidéo ci-dessous.

Quand Donald Trump menace l’avenir de TikTok…

Le président Donald Trump a récemment signé un décret obligeant le groupe chinois ByteDance à vendre les activités américaines de TikTok. Le président américain formalise ainsi des menaces maintes fois répétées :

Il y a des preuves crédibles qui me portent à croire que ByteDance (…) pourrait prendre des mesures qui menacent de nuire à la sécurité nationale des États-Unis.

Extrait du décret de Donald Trump relatif à TikTok

Mais avec la nouvelle politique de Trump, que va-t-il arriver à TikTok ? TikTok n’est pas exactement comme n’importe quelle autre plate-forme de médias sociaux, car TikTok est l’une des seules applications fabriquées en Chine qui soit largement populaire en Amérique et en Europe. Ce fait dérange la Maison Blanche car l’entreprise pourrait transmettre les données des utilisateurs américains au gouvernement chinois. Aujourd’hui, Donald Trump a publié un décret qui interdirait totalement les vidéos de TikTok des côtes américaines.

Que vont devenir les abonnés de TikTok ?

À moins, comme Trump l’a dit, qu’une entreprise «très américaine» achète TikTok à ByteDance, le propriétaire chinois de la plate-forme, et rapatrie ses données. Il est ironique d’essayer de bloquer une application étrangère, étant donné que l’Amérique a imposé Facebook, Google, Uber et tous les autres au reste du monde, que ces pays les aient demandés ou non. (Souvent, non.) Microsoft est devenu le prétendant le plus probable et parmi les seuls capables de débourser entre 20 et 50 milliards de dollars pour une application de ce style.

La menace que la Maison Blanche pourrait supprimer cette application a transformé la diplomatie commerciale ésotérique en une minuscule guerre culturelle. Parmi les nombreuses horreurs de 2020, l’Amérique peut ajouter un différend international de plusieurs milliards de dollars au sujet d’une plate-forme d’aspiration de données sur laquelle les gens… se filment dans les miroirs de leur salle de bain. Certains adolescents qui aiment la plate-forme sont même devenus des fans de Microsoft, la plus ennuyeuse des entreprises de technologie de la vieille garde, en tant que sauveur possible de TikTok.

TikTok sera-t-il victime de cette guerre commerciale entre les États-Unis et la Chine ?

Il est gratifiant de présenter TikTok comme un spectateur innocent dans une guerre commerciale entre les États-Unis et la Chine, ou comme carburant pour un écart de génération entre les baby-boomers et les Zoomers, ou comme un David face à l’establishment technologique Goliath.

Mais TikTok est également mauvais. Discuter de son éventuelle interdiction ou vente rend le préjudice qu’elle peut causer, qui est multiforme, encore plus visible. Éplucher l’application comme un oignon révèle qu’il n’y a vraiment pas de bon résultat, qu’un accord ou une interdiction soit conclu ou non. TikTok va être le problème de l’Amérique en Amérique, ou le problème de l’Amérique en Chine, ou les deux.

La collecte et le partage de données utilisateur au centre des débats

La collecte de données est probablement mauvaise, peu importe qui le fait. L’administration craint que cette application, la première offre chinoise a vraiment percer aux États-Unis, puisse partager les données qu’elle recueille auprès des Américains avec le gouvernement chinois à des fins d’exploitation néfaste. Certains critiques ont ignoré cette préoccupation comme de la xénophobie, mais elle a du mérite.

Le gouvernement chinois peut exiger que les entreprises technologiques transmettent des données, ce qui pourrait transformer TikTok en un cheval de Troie pour le cyberespionnage ou le chantage. (ByteDance a assuré qu’il stockait les données de TikTok en dehors de la Chine.

Le fait est qu’il n’est pas nécessairement moins inquiétant que les mêmes données soient détenues par des entreprises américaines, c’est simplement préoccupant d’une manière différente. Regardez tous les problèmes que Facebook, Instagram, Google, Twitter et autres ont rencontrés en ce qui concerne leur maîtrise des informations et leur gestion douteuse de leur utilisation.

La collecte et le partage de données que les gens stockent ou créent sur des plates-formes technologiques, ainsi que la facilité de diffusion de fausses informations, ont été le problème déterminant de l’industrie technologique américaine au cours des deux dernières décennies. Microsoft a été moins surveillé, mais principalement parce que l’entreprise n’a jamais vraiment investi dans des applications Internet grand public au-delà de Skype et LinkedIn. Microsoft n’a pas commis les erreurs de Facebook, mais il n’a pas eu non plus beaucoup d’occasion de le faire.

Pour conclure, on peut dire que l’avenir de TikTok sur le continent américain risque d’être très très incertain alors qu’en France l’application n’a pas l’air d’inquiéter qui que ce soit.